Le satellite Plank met en évidence les régions froides de la Voie Lactée

Les régions froides de la Voie Lactée
Répartition des gaz et poussières froids dans la Voie Lactée (cliquez pour agrandir)

Observation dans l’infrarouge par le satellite Planck des nuages de gaz et de poussières les plus froids dans un périmètre de 500 années-lumière autour du Soleil.

Le satellite Planck, lancé en mai 2009, a pour mission l’étude des « premières années » de l’univers ou, plus exactement, le rayonnement émis quelques 380 000 ans après le Big Bang ! Au cours de l’une de ses campagnes d’observation, les chercheurs se sont intéressés aux régions les plus froides dans un périmètre de 500 années-lumière autour du Soleil. Le relevé effectué avec l’instrument HFI montre tout ce qui n’est pas perceptible à l’œil nu et ni par plusieurs télescopes et qui est très peu connu des astronomes. Planck a scanné une partie de notre galaxie, la Voie Lactée, dans l’infrarouge sub-millimétrique.

Comme on peut le voir sur l’image ci-dessus, des nuages de gaz et de poussières froids s’y étalent en long et en large. Leurs structures filamenteuses est ou sera probablement le théâtre de la formation d’étoiles. Les couleurs désignent les températures et aussi leurs nuances, leurs différences. Les nuages ou nébulosités rouges ont une température estimée à 10° Kelvin soit environ – 261° C (12° C au-dessus du zéro absolu !). Tout ce qui apparaît en blanc est à 40° K. La longue ligne rose qui occupe la partie inférieure de l’image n’est autre que le plan de notre galaxie où se concentre beaucoup de matières interstellaires.

La répartition de ces gaz et poussières en filaments au sein de la Voie Lactée intriguent beaucoup les astrophysiciens qui cherchent à mieux comprendre les processus de formations des étoiles.

Cette cartographie partielle de la Voie Lactée combine des images acquises avec le satellite Planck et l’ancien satellite InfraRed Astronomical Satellite (IRAS).

En vidéo, le satellite Planck menant les observations du rayonnement cosmique en scannant tout le ciel.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=2RTSfbBOa9Q[/youtube]

Crédit photo : ESA, Planck HFI Consortium, IRAS.

More from X. Demeersman

La comète McNaught de plus en plus visible et plus proche du Soleil

On ne compte plus les photos de la spectaculaire et impromptue comète...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *