L’amas globulaire d’Hercule photographié par le télescope Hubble

Visible dans la constellation d'Hercule par les belles nuits d'été, l'amas globulaire M 13 montre toute sa splendeur à travers cette photo réalisée par le télescope spatial Hubble.
Le grand amas d'Hercule
L'amas globulaire Messier 13

Visible dans la constellation d’Hercule par les belles nuits d’été, l’amas globulaire M 13 montre toute sa splendeur à travers cette photo réalisée par le télescope spatial Hubble.

Le grand amas d’Hercule est une des merveilles à observer dans le ciel d’été. C’est dans la constellation du fils de Zeus qu’on peut le trouver. L’astronome britannique Edmond Halley l’a découvert en 1714, disant de cet objet « nébuleux » qu’on pouvait le distinguer à l’œil nu par de belles nuits sans Lune (de nos jours, cela est devenu beaucoup plus difficile avec la pollution lumineuse). Le célèbre Charles Messier l’a, quant à lui, ajouter à son catalogue en 1764. On le connait beaucoup sous le nom de Messier 13 ou M 13.

C’est un des plus bel amas globulaire visible dans le ciel de l’hémisphère nord. Distant d’environ 25 000 années-lumière de nous, il s’étend sur 145 années-lumière et est peuplé de plusieurs centaines de milliers d’étoiles. C’est une splendide concentration d’étoiles qui, vu dans un télescope ou une lunette astronomique, semblent toutes blotties dans les confins de la galaxie. En réalité, l’amas est dans la « banlieue » de la Voie Lactée. Ses étoiles évoquent des soleils, la plupart âgés de plus de 10 milliards d’années. Des recherches récentes sur ces groupes compacts et très anciens soufflent aux astrophysiciens l’histoire périlleuse de notre galaxie. M 13 et ses homologues renferment en quelque sorte des fragments de sa mémoire, des traces de sa formation. Ces travaux indiquent que la Voie Lactée se serait formée plutôt rapidement, en quelques centaines de millions d’années (voir l’article :  » ‘Galactic archaeologists’ find origin of Milky Way’s ancient stars »).

Dans les années 1970, le programme SETI a envoyé un message signalant notre existence à de possibles intelligences extra-terrestre en direction de l’amas globulaire. L’évolution des recherches montrent qu’il est fort peu probable de rencontrer des planètes habitées dans ce milieu très dense.

L’image ci-dessus nous plonge au centre du grand amas globulaire d’Hercule. Elle combine plusieurs clichés obtenus avec l’Advanced Camera for Surveys (ACS) du télescope spatial Hubble, offrant une qualité et une finesse extraordinaire. On pourrait compter chaque étoile éparpillées dans cette essaim sphérique.

Télécharger l’image en haute-résolution (5,7 Mb).

Crédit photo : ESA/Hubble/NASA.

Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

Incroyable ! Une météorite filmée en pleine chute par un parachutiste

Un parachutiste a filmé, sans s’en rendre compte tout de suite, la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *