La sonde spatiale Dawn livre ses premières images de l’astéroïde Vesta

Vesta à 15 000 km
Première photo de Vesta prise par Dawn en orbite (cliquez pour l'image HD)
Insertion en orbite réussie pour la sonde spatiale Dawn et premières images détaillées de l’histoire, de Vesta, le deuxième plus gros astéroïde du système solaire.

Pour la première fois depuis sa découverte en 1807, les astronomes peuvent mettre un visage sur l’astéroïde (4) Vesta. La sonde spatiale Dawn vient d’envoyer ses premières images depuis sa mise en orbite réussie, ce 17 juillet.

Le moment est historique car jamais machine (de fabrication) humaine n’avait visité le sanctuaire de la ceinture d’astéroïdes qui entoure le Soleil. Dans notre imaginaire, cette région du système solaire est dépeinte comme une frontière périlleuse, semée d’embuches car surpeuplée de rochers que tout engin spatial qui s’y aventure doit soigneusement éviter (…), une frontière qui sépare les petites planètes telluriques (comme la Terre) des planètes géantes et gazeuses, comme l’énorme Jupiter … Cette idée apparait exagérée car la densité d’astéroïdes est en-deça et que Vesta (530 km de diamètre) à lui seul, représente 10 % de la masse totale des éléments de la ceinture d’astéroïde !

Depuis son insertion en orbite réussie le 17 juillet, le vaisseau Dawn débute une année d’exploration approfondie du quatrième astéroïde découvert de l’histoire (d’où la mention 4 avant Vesta). Les scientifiques sont impatients de découvrir – avec un niveau de détails jamais atteint pour un objet de cette région – son relief : ses plaies, ses stries ,ses vallées, ses nombreux cratères, évaluer avec plus d’exactitude sa masse et donc sa densité. Impatients aussi de connaître ses variations de température, la composition des roches en surface, la présence de glace d’eau, etc. Bref, faire plus ample connaissance.

Pôle sud de Vesta en 3D
Pôle sud de Vesta en 3D
Le pôle sud de l’astéroïde qui, par ailleurs, est presque un sphéroïde, est marqué par un cratère béant de plus de 460 km de diamètre dont la profondeur atteint 13 km ! Les astronomes pensent qu’une collision violente avec un autreastéroïde/planétoïde eut lieu il y a 4,5 milliards d’années … En ce temps-là, les planètes n’étaient encore que de vulgaires et vulnérables agrégats de matières, des proto-planètes aux orbites chaotiques … Il n’étaient pas rare qu’ils s’entrechoquaient. D’après leurs calculs, la collision aurait arraché plus d’1 % de sa masse. La quantité de matière excavée et propulsée dans l’espace serait suffisante pour remplir l’océan pacifique ! Par ailleurs, les astronomes estiment que 5 % des météorites qui s’échouent sur notre planète depuis la nuit des temps ont pour origine cette violente collision qui a secouée Vesta!

Considérée comme une proto-planète ou débris de planètes primitives conservés en bon état, les scientifiques attendent beaucoup des trésors et secrets que lui révéleront les données transmises par Dawn. Après quasiment une année (terrestre) passée en orbite autour de l’astéroïde, la sonde spatiale rallumera ses moteurs ioniques pour se diriger vers Cérès, un corps de roches et de glace quasi-sphérique, encore plus gros, qu’il devrait atteindre en février 2015 pour une exploration inédite.

Vesta et les autres astéroïdes
Comparaison de taille entre Vesta et quelques astéroïdes célèbres
Crédit photo : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA.

 

More from X. Demeersman

Nouvelle photo des anneaux de Saturne

Aperçu grandiose des multiples anneaux de Saturne. Sur cette image réalisée par...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *