La nébuleuse de la Flamme et son environnement mis à nu par WISE

Nébuleuse de la Flamme et de la Tête de Cheval révélé par WISE

Point de vue fascinant sur les célèbres nébuleuses de la Flamme, Tête de Cheval et NGC 2023 capturé dans l’infrarouge par le télescope WISE.

Au sein de la constellation d’Orion qui domine les soirées d’hiver, s’étend un vaste réseau de nuages de gaz et de poussières. Les parties les plus brillantes sont aussi les plus célèbres, bien connues des astronomes amateurs (débutants ou confirmés) comme la nébuleuse d’Orion également désignée Messier 42 (M42), la nébuleuse de la Tête de Cheval ou Barnard 33 (qui figure avec la précédente dans de nombreux ouvrages d’astronomie) et la nébuleuse de la Flamme (NGC 2024). Dans nos télescopes et sur de nombreux clichés, elles nous apparaissent toujours relativement séparée alors qu’elles sont toutes – ou presque – reliées.

Comme on peut le voir sur l’image composite ci-dessus capturée dans l’infrarouge par le télescope WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer), ces deux nébuleuses appartiennent à un même ensemble tissé de gaz et de poussières. D’ordinaire, dans le visible, nous ne remarquons que les parties les plus chaudes et brillantes où sont installées de jeunes et vigoureuses étoiles. Ici, nous découvrons leurs racines chevelues, les petits noeuds invisibles de matière froide, l’indicible écume …, le continent endormi.

Cela ressemble à un oiseau, une oie ? ou un canard ? au ventre bien rempli, débordant de lumière. C’est la nébuleuse de la Flamme qui enferme une jeune étoile massive (20 fois la masse du Soleil !), née dans cette région du ciel il y a plusieurs dizaines de millions d’années. Son rayonnement ultraviolet a creusé cette magnifique cavité que l’on peut admirer dans nos télescopes. Nonobstant la gangue de poussières qui l’entoure toujours, cette étoile brillerait beaucoup plus que ses trois voisines de la ceinture d’Orion (Alnitak, Alnilama et Mintaka), visibles à l’oeil nu. Enfouie voire emmurée, elle nous apparait 4 milliards de fois plus faible qu’elle ne l’est en réalité !

La bordure du complexe (presque à la verticale) qui évoque les ailes déployées de cet oiseau de feu marque, dans la partie inférieure, la célèbre région de la nébuleuse de la Tête de Cheval. La figure ne “saute pas aux” yeux dans cette version infrarouge. A sa gauche, la nébuleuse à réflexion NGC 2023.

Afficher et/ou télécharger l’image en haute résolution.

Crédit photo : NASA/WISE.

Tags from the story
,
More from X. Demeersman

La comète Lulin visible à l’oeil nu

La comète Lulin est à présent visible à l’oeil nu dans de...
Read More

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *