La nébuleuse Amérique du Nord comme vous ne l’avez jamais vu

Comparaison de la nébuleuse Amérique du Nord dans le visible et l'infrarouge
Comparaison de la nébuleuse Amérique du Nord dans le visible et l'infrarouge (cliquez pour agrandir)

Le télescope infrarouge Spitzer offre une image composite inhabituelle et spectaculaire de la nébuleuse Amérique du Nord. De nombreuses zones sombres sont ainsi révélées aux yeux ébahis des astronomes.

La nébuleuse Amérique du Nord (North America Nebula, NGC 7000), comme toute ses congénères, est le théâtre de la formation de centaines d’étoiles. Elle doit son nom à sa forme qui rappelle à s’y méprendre le continent nord-américain. On y reconnaît notamment le golfe du Mexique et la Floride … Tout cela se distingue dans la lumière visible, celle à laquelle nos yeux sont accoutumés, mais dans l’infrarouge cette même région du ciel devient méconnaissable, enrichie d’une quantité insoupçonnée d’étoiles, de poussières et de gaz. Un nuage d’une ampleur extraordinaire qui provoque l’émerveillement des scientifiques et des astronomes amateurs qui la connaisse sous d’autres atours !

Les observations menées dans le rayonnement infrarouge par le télescope spatial Spitzer offre un nouvel éclairage sur cette immense matrice d’étoile. Des pans entiers de la nébuleuse (ignorés dans le visible) sont ainsi dévoilés, révélant des poches de poussières mêlées aux gaz. S’y cachent, larvées, de nombreuses étoiles et proto-étoiles. Environ 2 000 nouvelles étoiles, toutes inconnues jusque là, ont ainsi été découvertes par les chercheurs du Spitzer Science Center à la California Institute of Technology ! Dans le visible, seule une poignée d’environ 200 étoiles étaient connues … Luisa Rebull qui a dirigé l’équipe de chercheurs et co-signé l’article publié dans Astrophysical Journal, s’enthousiasme : « Une des choses les plus excitantes à propos de cette image est la différence avec l’image dans le visible, et combien nous voyons plus dans l’infrarouge que dans le visible » (original : « One of the things that makes me so excited about this image is how different it is from the visible image, and how much more we can see in the infrared than in the visible »).

L’un des enseignements que dispense cette image stupéfiante de beauté et riches d’informations, est notre immense aveuglement dans la lumière visible. Nous qui croyons tout voir, nous n’apercevons en réalité qu’une infime fraction du monde et du cosmos. Notre regard forgé dans la lumière visible est malheureusement insensible à d’autres rayonnements du spectre electro-magnétique, laissant ainsi échapper une grande partie du monde ! C’est pourquoi nous avons besoin du regard de télescopes placés dans l’espace et de leurs sensibilités inenvisageable sur Terre.

Les dernières mesures placent la nébuleuse Amérique du Nord (NGC 7000) à environ 1 800 années-lumière de nous.

Nébuleuse Amérique du Nord dans l'infrarouge
Nébuleuse Amérique du Nord dans l'infrarouge

L’image composite ci-contre est réalisée dans l’infrarouge de différentes longueurs d’ondes. Les zones qui sont en rouge sont dans la longueur 24 micons, celles de 5,8 à 8 microns sont en vert, celles de 4,5 microns apparaissent en bleu-vert et celles de 3,6 microns sont en bleu.

Télécharger l’image en très haute-résolution (6 800 x 6 800 pixels, 16,8 Mb).

En vidéo, magnifique transition du rayonnement visible vers l’infrarouge de la nébuleuse North America.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=WD57_9r-u4I&feature=player_profilepage[/youtube]

Source : site officiel du télescope Spitzer.

Crédit photo et vidéo : NASA/JPL-Caltech.


Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

[Image du jour] : Tourbillon de poussières sur Mars

Les balayeurs du désert … martien ! Par une belle après-midi de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *