La comète Siding Spring (qui frôlera Mars cet automne) photographiée par Hubble

La comète Siding Spring (C/2013 A1 Siding Spring) photo Hubble
La comète Siding Spring photographiée avec la caméra WFC3 de Hubble les 29 octobre 2013 (distance de la Terre : environ 605 millions de km), 21 janvier 2014 (distance de la Terre : environ 552 millions de km) et 11 mars 2014 (distance de la Terre : environ 568 millions de km)

Le télescope spatial Hubble dévoile un peu plus l’anatomie de la comète Siding Spring qui frôlera la planète rouge, le 19 octobre prochain.

Avec feu ISON comme porte-flambeau, 2013 fut souvent présentée comme l’année des comètes. Cependant, on peut tout à fait en dire autant de 2014. En effet, hormis les nombreuses et furtives comètes chassées par les astrophotographes tout au long de l’année, nous pourrons assister, dés le mois d’août, au rendez-vous de Rosetta (ESA) avec la comète 67P Churyumov Gerasimenko. Quelques mois plus tard (courant novembre), le module Philae quittera la sonde spatiale pour se poser en douceur sur le dos du corps glacé poursuivi.

Autre événement cométaire à vivre cet automne : l’approche inédite, à moins de 135 000 kilomètres de Mars, de la comète Siding Spring. Cette fois, les martiens pourront admirer un astre chevelu et flamboyant dans leur ciel du 19 octobre ! Du reste, les robots/rovers en résidence à sa surface… Au même moment, les orbiteurs risquent d’être endommagés par les grains de poussière essaimé dans le sillage de la comète. Pour parer à tout dommage irréparable, scientifiques et ingénieurs des missions exposées se penchent sur le problème et tentent d’extorquer un maximum d’informations sur le noyau de la comète, son activité et la dispersion des poussières. C’est pourquoi, à la faveur de la croisée du parcours de la comète avec le plan de l’orbite terrestre, le télescope spatial Hubble fut-il sollicité pour la photographier à trois reprises, ces derniers mois. « Ce sont des informations critiques nécessaires pour déterminer de quelle façon et en quelle quantité les grains de poussière vont-ils impacter Mars et les vaisseaux en orbite autour » a déclaré à son sujet, Jian-Yang Li (Planetary Science Institute).

Découverte le 3 janvier 2013 à l’Observatoire de Siding Spring (Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie) par le prolifique Robert H. McNaught, C/2013 A1 Siding Spring ou pour faire plus court, la comète Siding Spring atteindra le périhélie le 25 octobre prochain, soit quelques jours après avoir rendu visite à Mars, à seulement 135 000 kilomètres de sa surface. Sa plus petite distance avec le Soleil vers lequel elle se dirige depuis un million d’années (!) sera alors de quelque 210 millions de kilomètres (210 fois plus qu’ISON laquelle n’a pas survécu au survol de notre étoile).

Depuis la Terre, la comète ne sera pas visible à l’œil nu. Il faudra se munir d’un instrument pour suivre son périple au cours de cette période. Plus d’informations dans les prochains mois.

Crédit photo : NASA/ESA/Hubble.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2014 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Que peut-on observer dans le ciel de février 2010

Février 2010 : que peut-on voir et observer dans le ciel ce...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *