Les données du satellite Kepler ouvrent une « nouvelle ère en astronomie »

exoplanètes candidates

Nouvelle moisson d’exoplanètes candidates révélées dans les données recueillies par le satellite Kepler. Selon de nouvelles statistiques une étoile sur cinq serait accompagnée de planètes semblables à la Terre potentiellement habitables.

A l’occasion de la deuxième Kepler Science Conference qui se tient en ce moment du 4 au 8 novembre 2013 au Ames Research Center de Moffett Field en Californie, des milliers de scientifiques du monde entier se sont donné rendez-vous pour échanger au sujet de leurs recherches en rapport avec le télescope spatial Kepler. Aujourd’hui, contraints d’abandonner définitivement les investigations avec le satellite à cause d’une panne de 2 roues à réactions, les chasseurs d’exoplanètes se replient sur les milliers de données collectées au cours de ses 3 années d’activité. Attirés par le miel des 150 000 étoiles de type solaire suivies régulièrement, des dizaines de chercheurs en astérosismologie enthousiastes ont rejoints leurs collègues.

Chargé d’évaluer la quantité d’étoiles de notre galaxie comparables au Soleil qui pourraient être accompagnées de mondes habitables, les données collectées par le satellite Kepler ouvrent véritablement « une nouvelle ère en astronomie » déclarait William Borucki, chercheur principal au Ames Center.

A ce jour, 167 exoplanètes ont été confirmées et 833 nouvelles candidates se sont ajoutées, ce qui porte à 3 538 leur nombre total. Cela représente un accroissement de 29 % depuis les précédentes évaluations en janvier 2013. Parmi elles, 10 auraient au maximum deux fois la taille de la Terre et circuleraient dans la zone habitable de leur soleil (région autour de l’étoile où la température permet que l’eau puisse être à l’état liquide). Depuis ses premières recherches en 2009, quatre nouveaux mondes ont été confirmés dans ces « boucles d’or » (surnom attribué à la zone habitable).

dimensions des exoplanètes candidates
Répartitions des dimensions des exoplanètes candidates détectées avec le satellite Kepler

En extrapolant les observations, les scientifiques estiment que la plupart des étoiles de notre galaxie sont accompagnées au minimum d’une planète … Il apparait désormais plus que probable que toutes celles que nous pouvons admiré à l’oeil nu aussitôt que la nuit est tombée, en possèdent une ou plusieurs.

D’après une étude statistique conduite indépendamment par le jeune chercheur Erik Petigura (candidat au doctorat de l’Université de Californie) sur 4 ans de données du télescope spatial, il y aurait en moyenne une étoile — semblable au Soleil — sur cinq (22 %) qui possède des planètes au maximum deux fois plus grande que la Terre. Il apparait que les planètes extrasolaires rocheuses seraient plus nombreuses que les géantes gazeuses.

Des résultats très encourageants dans ce domaine de recherche en pleine effervescence. On a tous hâte qu’un nouveau Kepler prenne la relève et révolutionne notre anthropocentrisme … A quand la découverte d’une exo-Terre ? A quand la première planète identifiée habitable et habitée ? Les plus optimistes l’attendent pour l’horizon 2015.

Crédit photo : NASA.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2013 Xavier Demeersman
Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

Ephémérides Mai 2010

Mai 2010 : les principaux évènements et phénomènes à observer 3 mai...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *