Impressionnante moisson de découvertes d’exoplanètes par le satellite Kepler

Kepler-11 extrasolar system
Kepler-11, le plus grand système extrasolaire découvert à ce jour

La NASA vient d’annoncer une belle moisson de planètes extrasolaires. Le satellite Kepler, « fer de lance » dans la quête de mondes lointains, a débusqué pas moins de 1 235 planètes potentielles dont 5 seraient de type terrestre et situées dans des zones habitables !

Cette moisson est extra-ordinaire et n’a pas finie d’étonner la communauté scientifique. Le satellite Kepler, qui tente de détecter des planètes lorsqu’elles transitent/passent devant leur étoile, a vraisemblablement identifié 170 systèmes extrasolaires différents et 1 235 exoplanètes. Il reste encore aux chercheurs à confirmer un grand nombre d’entre elles en les observant au minimum trois fois.

Planètes potentielles découvertes par Kepler
Planètes potentielles découvertes par Kepler entre la Lyre et le Cygne

Comme l’a évoqué l’administrateur de la NASA, Charles Bolden, nous sommes passés, en une génération, de « planètes extra-terrestres » n’existant que dans la science-fiction à une réalité, aujourd’hui à la portée du satellite Kepler ! On ne peut que s’en réjouir, s’en étonner et s’en émerveiller ! Imaginez un peu : dans une région qui ne représente que 1/400e du ciel, située en direction des constellations de la Lyre et du Cygne, le satellite de la NASA a surveillé la variation de luminosité de 156 000 étoiles de type solaire sur une période de 5 mois (du 12 mai au 17 septembre 2009 !). Parmi elles, dans cette foule éblouissante, 1 235 exoplanètes candidates ont été débusquées ! C’était encore inimaginables il y a encore quelques semaines quand on venait de franchir le cap des 500 exoplanètes découvertes !
Le plus surprenant reste à venir : 68 de ces planètes auraient une taille équivalente à celle de la Terre et 288 celles des « super-Terre ». Les chercheurs suspectent que 54 exoplanètes seraient situées dans les zones habitables de leur étoile-hôte (zones où la température moyenne à leurs surface serait comprise entre 0 et 100 °C). Parmi elles, 5 auraient une taille semblable à celle de la Terre …
Dans leurs recensements, les astronomes comptent également 165 candidates de tailles équivalentes à Jupiter et 19 qui seraient plus grandes et plus massives encore que cette dernière. Mais ce sont les planètes du type de Neptune qui formeraient le plus grand groupe, avec 662 cas possibles !

Si toutes les pistes de Kepler se vérifient, les chiffres vont soudainement bondir, se décupler. Une population de plus d’un millier de planètes potentielles répartit dans une minuscule portion du ciel, à des distances qui vont de 500 à 3 000 années-lumières de nous. Reporté à l’échelle de notre galaxie, les statistiques s’annoncent en faveur de découvertes passionnantes comme celles d’un ou plusieurs mondes que nous pourrions un jour visiter (ou coloniser, au regard de ce qu’a déjà fait notre espèce …, hélas, sans scrupules !).

Outre cet extraordinaire bouquet d’exoplanètes suspectes (ce n’est pour l’instant, qu’une première étape dans l’entreprise du satellite), les chercheurs ont également annoncé avoir découvert le plus important système extrasolaire connu à ce jour, autour de l’étoile Kepler-11.
Situé à 2 000 années-lumières de nous, l’ensemble possède 6 planètes de masses équivalentes à celle de notre Neptune ou des super-Terres (entre 2,3 et 13,5 fois la masse de la Terre). Leurs orbites sont très proches de l’étoile. Reporté à notre système solaire, les planètes ne graviteraient pas plus loin que Vénus !

Les scientifiques ne cachent pas leur enthousiasme, tel William Borucki du Ames Research Center de la NASA :

« Nous sommes passé de zéro à 68 candidats potentiels de planètes comme la Terre et à 54 planètes situées dans des zones habitables dont certaines pourraient avoir des lunes avec de l’eau liquide à leur surface ».
(original :« We went from zero to 68 Earth-sized planet candidates and zero to 54 candidates in the habitable zone, some of which could have moons with liquid water. »)

Tant de planètes dans une si petite portion du ciel en dit long sur la richesse et la pluralité des mondes qui peuvent exister. Voilà de quoi enflammer notre imagination !
L’humanité, peu à peu, sort de son berceau et découvre l’immensité de l’univers. De nouveaux défis se profilent à l’horizon ou plutôt des horizons de plus en plus lointains !

En vidéo, le système extrasolaire Kepler-11 peuplé de 6 planètes massives sur des orbites relativement proches de leur étoile.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=c8Ipowj6X5s[/youtube]

Source : NASA Kepler.

Crédit photo et vidéo : NASA.


More from X. Demeersman

Cartographie intime des galaxies voisines du Grand et Petit Nuage de Magellan

Très sensibles au rayonnement infrarouge, les télescopes spatiaux Spitzer et Herschel ont...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *