[Image du jour] Magnifique tache solaire photographiée en haute résolution

Tache solaire 1263
Tache solaire 1263, entourée de milliers de granules - Superbe photo de Emil Kraaikamp (cliquez pour agrandir)
Remarquable photo de la double tache solaire 1263 large de 65 000 km ! Réalisée par un astronome amateur, l’image offre une résolution extraordinaire qui permet de distinguer avec détails les granules qui couvrent le Soleil.

Non, ce n’est pas une fleur de tournesol comme on peut en rencontrer sur les bords des routes en été ! Il s’agit de deux remarquables taches solaires (sunspot). Etendues sur plus de 65 000 km, chacune d’elles pourraient allègrement engloutir deux fois la Terre ! En quelques jours, la tache 1263 a beaucoup évoluée (voir l’alignement des taches solaires d’il y a quelques jours). A l’heure actuelle, son champ magnétique présage une potentielle éruption solaire de classe X ! Située face à notre planète, le plasma propulsé dans l’espace pourrait alors déclencher de spectaculaires aurores, visibles surtout dans les régions polaires et, qui sait, jusqu’à des latitudes plus basses (Sud de l’Europe, Afrique du Nord, Amérique du Nord) !

L’image ci-dessus capturée par l’astronome amateur Emil Kraaikamp avec un télescope de 10 pouces (et un filtre solaire adéquat !) est d’une résolution remarquable, rivalisant avec les plus grands observatoires solaires. On distingue très nettement les parties centrales, plus froides, des auréoles également nommée « pénombre ». Les écailles que l’on voit autour et qui couvrent entiérement le Soleil sont des « granules ». Chacun a une taille équivalente à celle de la France (environ 1 000 km) ! Visibles dans la photosphère, ils sont semblables aux bulles formées par la convection dans une casserole d’eau en ébullition ! La température moyenne à la surface de notre étoile est de 5 900° C. Les taches, loin d’être des îlots solides ou encore des croutes, sont des régions traversées par des lignes de champ magnétique où la température descend à 3 000° C. Moins brillantes dans un environnement plus chaud et donc plus lumineux, elles nous apparaissent sombres par contraste.

Les taches solaires sont plus nombreuse quand l’activité périodique (cycle moyen de 11 ans) de notre étoile augmente. Le prochain pic est prédit pour 2013, avec un retard notable d’environ 2 ans. A la surprise des chercheurs, le Soleil s’est montré plutôt fainéant ces derniers temps, augurant peut-être une série de cycles plus longs et plus doux. Nul ne peut vraiment le savoir !

Source : Spaceweather.

Crédit photo : Emil Kraaikamp.

More from X. Demeersman

[Image du jour] : Couronne d’étoiles au-dessus des Dolomites

Somptueux paysage céleste : couronne tressée d’étoiles au-dessus des Dolomites. La Voie...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *