Hubble : un jeune amas globulaire autour d’une petite galaxie voisine

amas globulaire NGC 1783
NGC 1783 est un jeune amas globulaire qui gravite autour du grand Nuage de Magellan, à 160 000 années-lumière de nous

NGC 1783 est un amas globulaire, étonnamment jeune, qui gravite autour de la galaxie naine du Grand Nuage de Magellan. Une superbe image signée Hubble (as usual !).

On connait environ 150 amas globulaires qui gravitent dans la banlieue de notre Galaxie. Parmi les plus célèbres du ciel boréal, citons M13 (Messier 13) surnommé « l’amas d’Hercule », qui est encore bien visible en cette fin d’été, au sein de la constellation éponyme.

Celui que nous découvrons ici photographié avec la caméra ACS (Advanced Camera for Surveys) du télescope spatial Hubble appartient à l’une des petites galaxies satellites de la Voie lactée : le Grand Nuage de Magellan (LMC, Large Magellanic Cloud). Désigné NGC 1783, il évolue donc dans le giron de la galaxie naine à quelque 160 000 années-lumière de nous (en direction de la constellation de la Daurade), soit six fois plus loin que M13. Sa masse actuelle équivaut à environ 170 000 soleils. À la différence de la plupart de ses congénères que tout astronomes amateurs a coutume d’observer, cet amas globulaire arbore des étoiles relativement jeunes. Les plus âgées n’excéderaient pas, en effet, 1,5 milliard d’années ! En étudiant la luminosité de la population en son sein, les chercheurs considèrent qu’il y a eu deux vagues de formations d’étoiles, conséquence du flux et du reflux du gaz nécessaire à leurs gestations. Les deux baby-boom seraient vraisemblablement séparés de 50 à 100 millions d’années. Les plus massives qui explosent en supernova ont probablement chassé une partie de la matière première. C’est à son retour dans le foyer de l’amas — toutes les étoiles sont liées ensemble gravitationnellement —, que les naissances ont pu reprendre, jusqu’à épuisement des réserves. Et cela jusqu’à un éventuel prochain réapprovisionnement.

Pour télécharger l’image en haute résolution (6,1 Mb), c’est par ici.

Crédit photo : ESA, NASA, Hubble

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2015 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

De la vapeur d’eau détectée dans l’atmosphère d’une exoplanète

C’est une planète géante gazeuse, désignée aussi comme « Jupiter chaud » très proche...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *