Hubble photographie une galaxie proche qui semble très jeune

DDO 68 (UGC 5340) est une petite galaxie relativement proche de nous qui présente les traits de caractère des premières galaxies qui peuplaient l’Univers encore jeune.

Située à seulement 39 millions d’années-lumière de nous et de la Voie lactée, DDO 68 est une petite galaxie qui arbore les traits de celles qui se développaient aux temps immémoriaux de la prime jeunesse de notre Univers, voici plus de 13 milliards d’années. Ces premières galaxies sont cependant extrêmement difficiles — voire impossibles — à observer de par leurs distances et leurs faibles luminosités. Elles sont en effet éparpillées à plus de… 13 milliards d’années-lumière de notre système solaire et apparaissent comme de minuscules tâches sur les tapisseries du champ profond d’Hubble (Hubble Deep Field). Aussi UGC 5340 (c’est son deuxième petit nom), présente dans notre voisinage (dans l’Univers dit local), apparait-elle comme une chance très rare pour les chercheurs de pouvoir étudier la structure et l’évolution de ce type d’entité galactique florissante. Toutefois, avant d’affirmer qu’elle possède tous les attributs de la jeunesse, les astronomes préfèrent vérifier à travers les données recueillies par le télescope spatial Hubble et des modèles de l’évolution cosmique.

jeune galaxie proche
DDO 68 est une galaxie relativement proche de nous (39 millions d’années-lumière) qui évoque les premières galaxies qui peuplaient l’Univers très jeune

Quelques millions d’années après le Big Bang, les premières étoiles commencer à se tisser à partir de l’hydrogène et de l’hélium disponible. Quant aux éléments lourds forgés par plusieurs générations d’étoiles que l’on retrouve aujourd’hui en quantité au sein des galaxies, étaient extrêmement rares en cette période fastueuse. Les étoiles bourgeonnaient par milliers dans les nids de gaz, elles formaient de petites colonies. Puis progressivement, comme le suggèrent les simulations, les nombreuses galaxies naines se rencontraient, fusionnaient et croissaient. Quelque 13,6 milliards d’années plus tard, homo sapiens qui habite l’une d’elles (une galaxie spirale que nous nommons Voie lactée), observent autour de lui d’autres cas plus ou moins semblables d’agrégats d’étoiles jeunes et âgées, de filaments de gaz et de poussières enrichis d’éléments lourds, etc.

DDO 68 pourrait-elle être une exception, encore vierge de ces éléments lourds et potentiellement très féconde. Ou sommes-nous leurrés par son visage puéril lequel cacherait en réalité des astres très âgés. Peut-être aussi s’agit-il d’une galaxie rescapée d’une collision et recomposée.

Crédit photo : Hubble/ESA/NASA.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2014 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Les planètes semblables à la Terre seraient nombreuses dans la galaxie

Selon une étude de l’astronome Michael Meyer qui a travaillé avec le...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *