Hubble livre l’image de l’Univers la plus « profonde » jamais réalisée

Image fascinante des confins de l’Univers. La plus éloignée des galaxies sur cette image est distante de 13,2 milliards d’années-lumière.

Il y a plus de 20 ans et avant la mise en orbite du télescope spatial Hubble, les astronomes entrevoyaient des galaxies dispersées dans l’Univers jusqu’à une distance de 7 milliards d’années-lumière de la Terre, du système solaire, de la Voie Lactée … ! C’est beaucoup mais, somme toute, cela ne représentait que la moitié de l’âge de l’Univers (estimé à 13,7 milliards d’années). Depuis, le télescope spatial dont la sensibilité inégalée a fait la célébrité, cumula des certaines d’heures d’observations de (très) petites portions du ciel, dévoilant d’impressionnant “bouquets” de galaxies lointaines, encore jamais vues ! Sonder les confins de l’Univers et ainsi remonter le temps jusqu’à l’enfance des galaxies.

D’abord, il y eut le “Hubble Deep Field” (HDF). Extraordinaire ! Puis au début des années 2000, les “Ultra Hubble Deep Field” (UHDF) donnèrent le vertige, en débusquant des galaxies primitives situées à plus de 12,8 milliards d’années-lumière ! A présent, il y a l’“eXtreme Deep Field” (XDF) qui nous transporte à des distances records  ! Distance et aussi temps. La lumière des galaxies les plus éloignées sur cette image a voyagé durant 13,2 milliards d’années !

hubblexdf
Pléthore de galaxies – Hubble eXtreme Deep Field

Télécharger l’image de Hubble eXtreme Deep Field (HXDF) en haute résolution iciVersion “zoomable”.

Le XDF est l’image la plus profonde du ciel jamais obtenue et révèle les galaxies les plus faibles et les plus éloignées jamais vu. XDF nous permet d’explorer plus loin dans le temps que jamais auparavant” déclarait dans le communiqué de presse Garth Illingworth (Université de Californie, Santa Cruz), principal chercheur du programme Hubble Ultra Deep Field 2009 (HUDF 09).

Pour réaliser cette image époustouflante, les deux caméras Adcvanced camera for Surveys (ACS) et Wide Field Camera 3 (WFC3), sensibles au proche infrarouge, ont cumulées 2 millions de secondes d’exposition au cours de plusieurs campagnes d’observation réparties sur les dix dernières années. Plus de 5 500 galaxies sont dispersées dans ce champ profond. Les rares étoiles individuelles que l’on remarque sont, bien entendu, au premier plan et appartiennent à notre galaxie, la Voie Lactée. Tout le reste n’est donc que galaxies, des agglomérations stellaires (et aussi gaz, poussières, matière noire) par milliers qui daignent figurer sur ce tableau cosmique. Les plus proches laissent voir sans difficultés leur structure protéiforme : spirale, lenticulaire, irrégulière … On en surprend en collision, encore accrochée ou emmêlée. … Certaines se présentent à nous du dessus, d’autres de profil. Un festival de galaxies, un défilé de toute la faune (voir à ce sujet Zooniverse). Tout cela est observé à travers une petite fenêtre dans le ciel, un “trou de serrure” au sein de la constellation du Fourneau (Fournax) qui ne représente qu’une fraction de la Pleine Lune (voir vidéo ci-dessous).

La plus distante des galaxies sur cette image brille à 13,2 milliards d’années-lumière de nous. Nous la découvrons dans son aspect juvénile, en cours de formation par agrégation avec ses “alter-ego” au sein d’un Univers âgé de seulement 450 millions d’années. Cette image est un peu le chainon manquant entre les “champs profonds” d’Hubble et ceux que réalisera avec plus d’acuité encore, le futur télescope spatial James Webb (JWST) dont le lancement est prévu en 2018. L’aventure ne fait que commencer !

Crédit photo : NASA/ESA/G. Illingworth/D. Magee/P. Oesch (University of California, Santa Cruz)/R. Bouwens (Leiden University)/HUDF09 Team.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2013 Xavier Demeersman
Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

La comète Lovejoy photographiée dans les lueurs de l’aube

Quiconque est situé dans l’hémisphère sud peut, de bon matin, surprendre la...
Read More

6 Comments

  • Si cette image a 13 milliards d’années, elle ne représente plus une réalité que nous pourrions visiter mais un très très vieux passé hypothétique.
    L’image qu’on a du soleil est vieille de 8 minutes environ, alors 13 milliards d’années…
    C’est mort depuis longtemps.
    Ne nous gargarisons donc pas de faits morts et enterrés.
    Vivre le présent avec son voisin de pallier, c’est déjà compliqué et on ne peut pas l’envoyer si loin…

  • Peut importe qu’il s’agisse d’une image d’il y a 13 Milliards d’années, c’est comme observer un tableau de maitre ou des dessins préhistorique mais a l’échelle cosmique.
    C’est spéculaire.

  • Le phénom« ene de 2 galaxies qui s’entrechoquent est magnifique! Mais, étant donné les distance, n’avons nous là qu’un simple mirage… ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *