Pluie d’étoiles filantes des Perséides : ne manquez pas le pic d’activité ce weekend !

Le 13 août, en fin de nuit, les Perséides se bousculent dans le ciel limpide de la région de Claut (province de Pordenone, Italie) au pied des Alpes italiennes. © Enrico Finotto
Après l’éclipse totale de Lune et Mars qui brille comme rarement, autre évènement céleste de l’été (et peut-être une comète visible à l’œil nu), ne manquez pas l’un des plus grands shows astronomiques de l’année : le pic d'activité de la pluie d’étoiles filantes des Perséides, dans la nuit du 12 au 13 août. Bonus en 2018 : la Lune sera absente toute la nuit, les conditions seront donc propices pour en voir une myriade.

La pluie d’étoiles filantes des Perséides a commencé le 17 juillet et peut-être en avez-vous déjà aperçu ces derniers jours qui, soudainement, fendent la nuit. Le point d’orgue de ce bel essaim météoritique actif jusqu’au 24 août se rapproche. Comme chaque année, il devrait se produire au cours de la nuit du 12 au 13 août. Vous ne verrez plus alors quelques étoiles filantes dégringolées du ciel heure après heure mais plusieurs dizaines de fléchettes plus ou moins brillantes qui fileront dans le ciel, parfois ponctuées de bolides.

Perséides : des conditions idéales en 2018

Le cru 2018 s’annonce bien. Pour Bill Cooke, spécialiste des météorites à la Nasa, le pic pourrait se produire dès la nuit du 11 au 12 août, mais il est plus confiant pour la nuit suivante, entre le 12 et le 13 août. Des salves de 60 à 100 météores devraient être visibles chaque heure, avec de possibles pointes à 150 voire 200 météores ! Ça promet de très bons moments, surtout que cette année, énorme point positif : la Lune, alors en très fin croissant, prendra vite congé au crépuscule, laissant ainsi derrière elle une nuit noire triomphante s’installer. C’est l’idéal pour observer des objets moins lumineux comme la Voie lactée, des essaims d’étoiles et bien sûr les Perséides. On pourra ainsi en voir beaucoup plus. Sous réserve que la météo soit clémente et que vous ayez choisi un lieu propice à la contemplation des espaces infinis, c’est-à-dire dégagé et très peu dérangé par la pollution lumineuse. Prévoyez de quoi passer un agréable moment : des boissons chaudes ou rafraichissantes, des vêtements, des sièges, des couvertures, etc.

Crédit photo : Magic D Lopez

Quel est le meilleur moment pour observer les Perséides ?

Ce n’est pas en début de nuit que l’on voit le plus de Perséides. Comme le nom de l’essaim météoritique nous l’indique, la pluie de micrométéorites rayonne dans tout le ciel principalement depuis son radiant situé dans Persée. Il faut donc attendre que la constellation prenne de la hauteur. Vers minuit, les étoiles filantes vont se multiplier et c’est souvent vers 3-4 h du matin que l’on en voit le plus, comme le rapportent des observateurs expérimentés.

D’où viennent ces étoiles filantes ?

Le 12-13 août, la Terre va traverser la partie la plus dense du courant de débris laissés par les passages successifs de la comète 109P/Swift-Tuttle (l’astre repasse tous les 133 ans). C’est donc autour de cette date que les micrométéorites seront les plus nombreuses à entrer à 59 km/s en moyenne, et bruler, dans l’atmosphère terrestre. Pour le plus grand plaisir des observateurs terrestres.

Avec les Géminides (en décembre), les Perséides sont assurément l’une des plus belles pluies d’étoiles filantes de l’année.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Transit de Mercure observé par le satellite Hinode

Le tout nouveau satellite japonnais Hinode, observatoire spatial du Soleil en rayon...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *