Erosion récurrente près du pôle nord martien

Erosion des dunes de sables

Erosion des dunes de sables sur Mars

Des observations récentes de certains reliefs du pôle nord martien montrent une activité et une érosion plus importante que prévu à la surface de la planète rouge.

En l’espace d’une année martienne (deux années terrestres !), des changements importants ont été constatés dans de vastes régions proches du pôle nord de Mars. De nombreuses avalanches et ravines ont été, en effet, relevées lors des survols successifs de la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) équipée de la caméra High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE). « Le nombre et l’ampleur des changements ont été vraiment surprenant » s’exclame Candice Hansen, responsable de recherche de la Planetary Science Institute qui exploite les données de HiRISE. L’enquête menée par son équipe établit une corrélation entre l’évolution des glaces carboniques dans cette région polaire au gré des saisons et l’érosion relativement importante des dunes de sables, qui sont pourtant jugées stables. La sublimation de la glace fragilisant certainement les parois des dunes. A cela s’ajoute l’observation de l’action de vents violents, lesquels se lèvent avec plus de forces que prévu. Les scientifiques s’interrogent sur le lien possible des vents plus actifs avec cette région extrême. Quoi qu’il en soit, le « niveau de l’érosion en une seule année ! » surprend toute l’équipe, ajoutant que « dans certains endroits, des centaines de mètres cubes de sable se sont éboulés sur les flancs des dunes ! ».

Ravines sur les pentes d'un cratère

Ravines sur les pentes d'un cratère

Cela est loin du portrait statique que l’on nous fait d’une planète rouge. Souvent présentée comme totalement déserte, immobile et immuable où rien ne se serait passé depuis des centaines de millions d’années !
Cette étude démontre une action du vent insoupçonnée dans certaines régions, une érosion liée aux variations des glaces carbonique qui œuvrent plus fréquemment que prévu. La surface de Mars change, lentement mais surement, au cours du temps, ne serait-ce que d’année martienne à l’autre.

A ne pas manquer, les innombrables et extraordinaires paysages photographiés avec la caméra HiRISE de la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO).

Source : JPL.

Crédit photo : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona.


Be first to comment

Laisser un commentaire