Ephémérides Septembre 2013

Zodiacal Light

Le ciel de septembre 2013

On connait tous l’essaim météoritique des « Perséides » dont l’activité culmine chaque année le 12 août. A ce propos, les compteurs de l’International Meteor Organization (IMO) évaluent à 120 le nombre de météores observés par heure, au cours de cette soirée de 2013. A présent, au début de ce mois, vous pouvez tenter de surprendre une poignée d’étoiles filantes associées à l’essaim « Epsilon Perséides » surnommé « Perséides de septembre » … Certes plus modeste.

Par une belle nuit claire sans Lune, loin de toute pollution lumineuse, tentez d’observer la délicate lumière zodiacale, s’allongeant au-dessus de l’horizon est (exemple sur la photo ci-dessus), avant le lever de l’astre du jour. Il s’agit de milliards de poussières prises dans le plan de l’écliptique et éclairées par le Soleil. Très diffuse, nous sommes dans une période très favorable pour l’observer.

A ne pas manquer non plus ce mois-ci, les 4 plus grandes lunes de Jupiter — dite lunes galiléennes (découverte par iceluy en 1609) — s’alignent pas deux fois aux côté de la plus grosse planète du système solaire.

Enfin, la comète ISON qui pourrait bien devenir « la comète du siècle » s’affiche en compagnie de l’astéroïde Eros le 24 septembre et tient compagnie à Mars jusqu’à la fin du mois alors qu’elle successivement les constellations du Cancer et du Lion.

Dimanche 1er septembre
Pic d’activité de l’essaim météoritique des « Alpha Aurigides« . Comme le nom l’indique, le radiant est localisé en direction de Capella, l’étoile la plus brillante (Alpha) de la constellation du Cocher (Auriga). Une moyenne de 7 météores par heure pénétrant la haute atmopshère à environ 66 km/s.est attendue. Toutefois, l’essaim associé à la comète C/1911 N1 Kiess peut surprendre avec taux horaire qui peuvent grimper jusqu’à 130 comme en 2007. Son activité s’étend du 25 août au 8 septembre chaque année. A suivre sur International Meteor Organisation (IMO).
Lundi 2 septembre
A observer à l’aube : la Lune en fin croissant est en conjonction avec Mars.

Jeudi 5 septembre
Nouvelle Lune.
Vendredi 6 septembre
A observer au crépuscule, très bas au-dessus de l’horizon ouest : rapprochement (1,6° de séparation) de la planète Vénus avec Spica, l’étoile la plus brillante de la Vierge (Virgo).
Samedi 7 septembre
A observer à l’aube, une heure environ avant le lever du Soleil : Mars est visible au côté de l’essaim d’étoiles dit de « la Crèche«  ou de « la Ruche«  (Messier 44 ou M 44). La comète ISON se promène aussi dans la constellation du Cancer (Cancri), non loin de là. D’une magnitude avoisinante 13 à 12, il est préférable de la rechercher dans un instrument à grossissement important.
Dimanche 8 septembre
Maximum d’inclinaison du pôle nord solaire : 7,25°.

Beau croissant lunaire installé entre l’étoile Spica et l’étincelante Vénus. Observable uniquement au crépuscule.

SpicaMoonVenus_Virgo

Lundi 9 septembre
Pic d’activité de l’essaim météoritique « Epsilon Perséides », « Perséides de septembre » (radiant dans la constellation de Persée). Autour de 5 météores par heure sont à surprendre à travers le ciel étoilé.

En début de soirée, dans les lueurs flamboyantes du crépuscule, admirez la Lune en croissant briller en-dessous de Saturne. Beau triangle formé avec Vénus.

La Lune en conjonction avec Saturne ; observez la lumière cendrée sur le reste du disque lunaire
La Lune en conjonction avec Saturne ; observez la lumière cendrée sur le reste du disque lunaire
Mardi 10 septembre
Outre la comète ISON que pouvez tenter de surprendre dans un télescope au cours de sa progression au sein de la constellation du Cancer (Cancri), non loin de l’amas de la Crèche et de Mars (…), la comète 2P Encke (trés courte période de 3,3 ans) est à observer dans un instrument tandis qu’elle traverse la constellation du Cocher (Auriga).
Mercredi 11 septembre
La Lune brille au-dessus de la rouge Antarès, l’étoile la plus brillante du Scorpion (Scorpius).
Jeudi 12 septembre
Premier Quartier de Lune. Notre satellite naturel n’est distant que de 370 713 km.
Samedi 14 septembre
Notre satellite naturel est en conjonction avec la planète naine Pluton, laquelle est invisible à l’oeil nu.

A observer à partir de 3 heures du matin, ne serait-ce dans une paire de jumelles, les 4 satellites galiléens de Jupiter : Io, Europe, Ganymède et Callisto (ordre de distance à la planète géante) sont tous alignés. A partir de 4 heures, la grande tache rouge apparait sur la face de Jupiter dirigée vers nous …

jupiter_satellites-sept2013

Dimanche 15 septembre
Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée) : 367 389 km.
Lundi 16 septembre
Le Soleil entre dans la constellation du zodiaque de la Vierge (Virgo). Voir image plus bas.
Mardi 17 septembre
Conjonction de la Lune avec Neptune. Cette dernière est invisible à l’oeil nu.

Mercredi 18 septembre
Vénus et Saturne brillent ensemble au-dessus de l’horizon sud-ouest. Conjonction géocentrique à observer exclusivement au crépuscule.
Jeudi 19 septembre
Pleine Lune. Quelques 374 679 km séparent la Lune de la Terre.
Vendredi 20 septembre
Conjonction de la Lune avec Uranus. Cette dernière est invisible à l’oeil nu.
Dimanche 22 septembre
Equinoxe de l’automne dans l’hémisphère nord à 20h44 TU exactement. Le jour est égal à la nuit. L’astre du jour se lève juste au-dessus de l’horizon est pour se coucher 12 heures plus tard précisément à l’ouest.
Lundi 19 août
Périgée de la Lune : plus petite distance entre la Terre et notre satellite naturel. 362 271 km nous séparent !
Mardi 24 septembre
La comète ISON entre dans la constellation du Lion (Leo). Mars n’est pas loin. Dans un instrument, vous pouvez tenter d’observer la comète en conjonction avec l’astéroïde (433) Eros.

ISON-Eros-Mars_Sept2013

Une nouvelle fois, tous les satellites galiléens (Io, Europe, Ganyméde et Callisto) de Jupiter sont alignés. A observer à partir de 2 heures du matin !

La Lune s’invite dans le Taureau (Taurus) et brille en-dessous de l’amas des Pléiades.

Mercredi 25 septembre
Plus grande distance (aphélie) entre le Soleil et Mercure : 69,8 millions de km.

Conjonction géocentrique : la Lune brille au-dessus d’Aldebaran, l’oeil du Taureau. Observable en deuxième partie de nuit.

Vendredi 27 septembre
Dernier Quartier de Lune et aussi plus grande distance (apogée) avec la Terre : 404 309 km.
Samedi 28 septembre
Pic d’activité de l’essaim météoritique des « Gamma Leonides« .

Le Soleil

Position du Soleil au-dessus de l'horizon sud, le 16 septembre 2013
Position du Soleil au-dessus de l’horizon sud, le 16 septembre 2013

Après un séjour dans la constellation du Lion (Leo), le Soleil fait son entrée dans la grande et longue constellation de la Vierge (Virgo) le 16 septembre. Il ne la quittera que le 31 octobre !
Sous nos latitudes nord (entre 51° et 42° en France métropolitaine) l’astre solaire culmine à environ de 53° au-dessus de l’horizon sud le 1er septembre, plus que 45° le jour de l’équinoxe et moins de 43° le dernier jour de septembre.

Télescope chez astroshop

Les planètes

  • Mercure () est très difficile à observer sous nos latitudes.
  • Vénus () brille au crépuscule. Elle accompagne tantôt la « jeune » Lune croissante puis quelques jours plus tard Saturne.
  • Mars () est à observer en toute fin de nuit. La comète ISON ne se promène pas loin de la planète rouge.
  • Jupiter () est observable dés 2 heures du matin au début du mois et 1 heure plus tôt les derniers jours de septembre.
  • Saturne () est encore visible au crépuscule mais s’estompe vite dans les lueurs flamboyantes.

Cartes du ciel

Références

Ephéméride astronomique, jour après jour, grâce à l’indispensable (car très riche en informations) Guide du ciel de juin 2013 à juin 2014
de Guillaume Cannat.

 

Tags from the story
More from X. Demeersman

Découverte d’une météorite de 30 tonnes en Argentine

La météorite de 30 tonnes découverte en Argentine, dans la ville de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *