Ephémérides Octobre 2013

Le ciel d’Octobre 2013

Principaux essaims météoritiques du mois

Pluie d' »Orionides » en octobre 2012 (© photo Tom O’Brien)
  • « Delta Aurigides » : actif entre le 20 septembre et le 16 octobre. Le 3 octobre pic d’activité relativement faible: environ 2 météores par heure !
  • « Draconides » : courte période d’activité. Maximum le 8 octobre. De rares étoiles filantes visibles ou alors une averse surprise de quelques dizaines de météores. Cela dépend des années.
  • « Taurides sud » : très étendu (jusuqu’au 20 novembre), son pic d’activité se produit le 10 octobre. Une moyenne de 5 météores par heure à observer la veille du premier quartier de Lune.
  • « Epsilon Géminides » : au lendemain de la Pleine Lune, il va être difficile de remarquer les rares étoiles filantes (plus ou moins 2 par heure) qui traversent le ciel.
  • « Orionides » : essaim d’étoiles filantes qui peut créer la surprise. Le pic d’activité a lieu le 21 octobre.
  • « Leonis minorides » : petit essaim météoritique. Plus ou moins 2 météores par heure à observer lors du pic d’activité le 24 octobre.
La comète ISON photographiée le 28 septembre 2013 en compagnie de Mars et de l'astéroïde Eros (© Rolando Ligustri)
La comète ISON photographiée le 28 septembre 2013 en compagnie de Mars et de l’astéroïde Eros (© Rolando Ligustri)

Mardi 1er octobre
Conjonction de la Lune avec Mars. La comète ISON passe à seulement 10,5 millions de km de la planète rouge (c’est six fois plus prés qu’elle ne le fera de la Terre le 26 décembre prochain !). Vu de la Terre, 2° séparent Mars et la comète (photo).
Mercredi 2 ocotbre
La Lune s’affiche prés de Regulus, l’étoile la plus brillante du Lion (Leo). Périgée : plus petite distance entre la Terre et Uranus : 2,84 milliards de km (soit 19 Unités Astronomiques)
Jeudi 3 octobre
Opposition d’Uranus. La septième planète du système solaire est observable dans un instrument au sein de la constellation des Poissons (Pisces). Aphélie de Vénus : 108,9 millions de km la sépare du Soleil.
Samedi 5 octobre
NOUVELLE LUNE. Entre 2h37 et 3h24 TU, Io et europe projettent successivement leurs ombres sur la surface de Jupiter. A observer dans un instrument. Nous (la Terre) sommes exactement à une unité astronomique du Soleil soit 149 597 871 kilomètres
Dimanche6 octobre
Très fin croissant lunaire visible au crépuscule en compagnie de Mercure. Un peu plus haut, toujours au-dessus de l’horizon ouest, sud-ouest, on aperçoit Saturne.
Lundi 7 octobre
La Lune en croissant rend visite à Saturne.
Mardi 8 octobre
A observer au crépuscule : conjonction de la Lune (croissant et lumière cendrée) avec Vénus. Pic d’activité de l’essaim météoritique des « Draconides » (radiant dans la constellation du Dragon). Le nombre d’étoiles filantes peut être nul comme très important. L’activité peut bondir à plusieurs de dizaines de météores visibles par heure. Cela est relatif au passage de la comète 21P Giacobini-Zinner laquelle revient dans les parages tous les 6,6 ans.
Mercredi 9 octobre
A observer après le coucher du Soleil : l’étoile Antarès brille entre Lune et Vénus
Jeudi 10 octobre
Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée) : 369 823 km.
Vendredi 11 octobre
Premier Quartier de Lune. Notre satellite naturel n’est distant que de 370 073 km. Invisible à l’oeil nu, la planète naine Pluton côtoie discrètement la Lune.
Samedi 12 ocotbre
A observer dans un  instrument au cours de la deuxième partie de nuit : les satellites galiléens Callisto et Europe projettent leur ombre sur la géante Jupiter entre 3h23 et 5h37 TU. A partir de 4h30 jusqu’à 6h TU, c’est au tour de Europe et Io de projeter leur ombre.
Lundi 14 octobre
Installée dans la constellation du Lion (Leo) et alignée avec son étoile la plus brillante Regulus, la comète ISON est visible à 1,2° seulement de Mars. Un rendez-vous à ne pas manquer d’observer à l’aube.
Mardi 15 octobre
Conjonction de la Lune avec Neptune. Celle-ci est invisible à l’oeil nu.
Mercredi 16 octobre
L’étincelante Vénus a rendez-vous avec la « rivale de Mars« , la supergéante rouge Antarès, étoile la plus brillante du Scorpion (Scorpio).
Jeudi 17 octobre
Conjonction de la Lune avec Uranus. Inutile de chercher à observer celle-ci à l’oeil nu.
Vendredi 18 octobre
Plus que 0,9° entre la comète ISON et la planète rouge ! A observer sans réserve dans un instrument une à deux heures avant le lever du Soleil. PLEINE LUNE Eclipse partielle de Lune. Notre satellite naturel traverse l’ombre de la Terre jusqu’à 23h50 TU. Seule la frange sud-ouest apparaitra marquée, teintée différemment du reste du disque lunaire. Le maximum de l’éclipse est prévu pour 21h50 TU (23h50 en France métropolitaine).
Lundi 21 octobre
Maximum d’activité de l’essaim d’étoiles filantes des « Orionides«  (radiant dans la constellation d’Orion). Hélas, la présence de la Lune gibbeuse est gênante pour surprendre ces météores dans leurs chutes étincelantes. La Lune est installée entre les amas ouverts (grappes de jeunes étoiles) des Hyades – forme en partie la tête du Taureau – et les Pléiades.
Vendredi 25 octobre
Avis aux amateurs, la comète ISON est observable (dans un instrument) en compagnie d’un remarquable trio de galaxies au sein de la constellation du Lion (Leo) : M 95, M 96 et M 105.

Plus grande distance entre la Terre et la Lune (apogée)  : 404 584 km.

Notre satellite naturel est en conjonction avec Jupiter.

Samedi 26 octobre

DERNIER QUARTIER DE LUNE.

Dimanche 27 octobre
Passage à l’heure d’hiver : à 3h du matin, il sera 2h.
Lundi 28 octobre
Saturne est visible dans le champ du coronographe LASCO C3 du satellite d’observation solaire SoHO.
Mardi 29 octobre
La Lune brille en-dessous de Regulus, l’étoile la plus brillante du Lion (Leo).

Quelques heures plus tard, la Lune rencontre Mars. Non loin, la comète ISON (probablement pas encore visible à l’oeil nu) forme un triangle avec les deux astres cités.

Mercure et Saturne se croise dans le champ du coronographe LASCO C3 de SoHO.

A observer autour de minuit, Io et Europe projettent leur ombre sur la surface de Jupiter.

Mercredi 30 octobre
Mars brille à 2° seulement des trois galaxies M 95, M 96 et M 105.
Jeudi 31 octobre
A observer au crépuscule : Vénus en dernier quartier.

Le Soleil entre dans la constellation du zodiaque de la Balance (Libra).

Plus petite distance entre la Terre et Mercure (périgée) : 100,5 millions de km (0,6 unité astronomique).

Le Soleil

Position du Soleil le 15 octobre 2013
Position du Soleil le 15 octobre 2013

Après un long séjour dans la constellation de la Vierge (Virgo), le Soleil arrive enfin dans sa voisine, la Balance (Libra).

Sous nos latitudes nord (entre 51° et 42° en France métropolitaine) notre étoile culmine à environ de 42° au-dessus de l’horizon sud au début du mois et guère plus de 32° le 30 octobre.

Télescope chez astroshop

Les planètes

  • Mercure () est très difficile à observer sous nos latitudes.
  • Vénus () illumine le crépuscule.
  • Mars () est à observer en seconde partie de nuit. La comète ISON ne se promène pas loin.
  • Jupiter () est observable à partir de 23 heures du matin.
  • Saturne () est encore visible au crépuscule au début du mois mais disparait vite sous l’horizon.

Cartes du ciel

Références

Ephéméride astronomique, jour après jour, grâce à l’indispensable (car très riche en informations) Guide du ciel de juin 2013 à juin 2014 de Guillaume Cannat.

Tags from the story
More from X. Demeersman

L’étoile à la rotation la plus rapide jamais observée

Découverte dans la nébuleuse de la Tarentule, de l’étoile à la vitesse...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *