Ephémérides Octobre 2010

La vedette incontestable à découvrir et à observer dans le ciel ce mois-ci est la comète 103P Hartley 2.

Evénements et phénomènes astronomiques à observer au cours du mois d’octobre 2010

La vedette incontestable à découvrir et à observer dans le ciel ce mois-ci est la comète 103P Hartley 2.

La comète Hartley 2 photographiée par Toni Scarmato
La comète 103P Hartley 2 photographiée par Toni Scarmato

  • 1er octobre : Dernier quartier de Lune.
    A voir dans un instrument, le satellite galiléen Callisto frôle le limbe sud de Jupiter (conjonction inférieure).
  • 3 octobre : Visible en fin de nuit, rapprochement visuel entre un fin croissant de Lune et l’amas ouvert de la Crèche (Messier 44).
    Visible sous les tropiques, conjonction de Vénus avec Mars.
  • 5 octobre : La Terre est à une unité astronomique soit 149 597 870, 691 kilomètres.
  • 6 octobre : 20 éme anniversaire de  la mise en orbite de la mission d’observation des pôles du Soleil, Ulysse.
    La Lune est à son périgée, plus petite distance avec la Terre, soit 359 471 kilomètres.
  • 7 octobre : Nouvelle Lune.
  • 9 octobre : La Lune est en conjonction avec Vénus.
  • 10 octobre : La comète 103P Hartley 2 est visible dans le même champ visuel que le double amas de Persée.
  • 11 octobre : La Lune est visible à proximité d’Antarès, supergéante rouge de la constellation du Scorpion.
  • 13 octobre : Il y a 520 ans, Vénus occultait Mars.
  • 14 octobre : Premier Quartier de Lune.
  • 17 octobre : La sonde spatiale américaine New Horizons est à mi-parcours dans son voyage vers la lointaine Pluton.
    La Lune est en conjonction avec Neptune (celle-ci est invisible à l’œil nu).
  • 18 octobre : La Lune est au plus loin de la Terre (apogée) à 405 426 kilomètres.
  • 19 octobre : 100 éme anniversaire de la naissance de l’un des plus grands astrophysiciens du XX éme siècle, Subrahmanyan Chandrasekhar.
  • 20 octobre : La Lune est en conjonction avec Jupiter.
  • 21 octobre : Maximum des étoiles filantes les « Orionides » dont la comète de Halley est sans doute à l’origine.
  • 23 octobre : Pleine Lune.
    Toujours la comète 103P Hartley 2, cette fois visible à proximité des amas ouverts Messier 35 et Messier 37.
  • 24 octobre : A voir dans un instrument, les satellites galiléens Europe et Ganymède projettent leurs ombres à la surface de Jupiter.
  • 25 octobre : Il y a 35 ans, la sonde soviétique Venera 10 posa un module sur le sol de Vénus. L’engin résista 65 minutes à la forte pression atmsphèrique et aux températures infernales de la planète.
    Rapprochement visuel de la Lune avec l’amas ouvert les Pléiades.
    Conjonction de Mercure avec Vénus.
  • 26 octobre : Le satellite galiléen Callisto frôle cette fois le limbe nord de Jupiter (conjonction supérieure).
  • 27 octobre : La comète 103P Hartley 2 est visible à proximité de l’amas ouvert Messier 35 dans la constellation des Gémeaux.
  • 28 octobre : Plus petite distance de la comète 103P Hartley 2 avec le Soleil (périgée), 158 millions de kilomètres.
  • 30 octobre : A voir dans un instrument, les quatre satellites galiléens alignés à l’est de Jupiter. Du plus près au plus loin : Io, Europe, Ganymède et Callisto.
    Dernier Quartier de Lune.
  • 31 octobre : Le Soleil arrive dans la constellation de la Balance.

Quelles sont les planètes visibles ce mois-ci ?

  • Mercure est visible à l’aube au début du mois.
  • Vénus disparaît des teintes flamboyantes du crépuscule après plusieurs mois de visibilité. Elle est en conjonction avec le Soleil.
  • Mars est impossible à observer.
  • Jupiter est visible dès le coucher du Soleil. La planète géante est à présent le premier astre à briller dans les lueurs du crépuscule.
  • Saturne est visible de nouveau à l’aube dans la constellation de la Vierge à partir de la mi-octobre.
  • Uranus est visible dans la constellation des Poissons, non loin de Jupiter. Invisible à l’œil nu, un instrument est nécessaire pour l’observer.
  • Neptune est visible dans la constellation du Verseau. Invisible à l’œil nu, un instrument est nécessaire pour l’observer.

En complément :
Le logiciel gratuit Stellarium (Mac, Windows, Linux) vous permet de visualiser le ciel, les étoiles et les constellations à n’importe quelle heure de la journée.

Deep Sky Observing passe en revue les 110 objets du célèbre catalogue de Messier.

Je vous invite aussi à parcourir l’excellent site Shadow and Substance où de nombreuses animations illustrent les principaux phénomènes planétaires du mois et de l’année en cours : éclipses de Soleil, éclipses de Lune, étoiles filantes, occultation des satellites de Jupiter, etc.

Éphéméride rédigé à partir de l’indispensable « Guide du Ciel » de Guillaume Cannat.

[amazon-product align= »center » alink= »#701809″ region= »fr » tracking_id= »lecosm-21″]295133656X[/amazon-product]
More from X. Demeersman

Changement climatique, éteindre la lumière 5 minutes

Tandis que le GIEC se réunit toute la semaine à Paris, journée...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.