Ephémérides Novembre 2010

Événements et phénomènes astronomiques à observer au cours du mois de novembre 2010

Venus en croissant
Venus en croissant. Photo de Henry Mendt.

Ce mois-ci, les observateurs curieux pourront continuer de suivre les aventures de la comète Hartley 2 à travers les constellations des Gémeaux, du Petit Chien, de la Licorne et de l’Hydre. A ne pas manquer, le 4 novembre, la rencontre de la sonde spatiale Deep Impact – rebaptisée EPOXI – avec le morceau de roches et de glaces. Les clichés éclairciront davantage les astronomes sur ce type d’objets et son voyage dans le système solaire. A noter que la comète laisserait dans son sillage quelques particules susceptibles de pénétrer dans notre atmosphère, créant ainsi de beaux bolides à surprendre dans les belles nuits noires du début du mois de novembre.

A ne pas rater non plus, à l’aube le 5 novembre, la rencontre (conjonction géocentrique) d’un très fin croissant de Lune avec Vénus, également en très fin croissant (voir photo ci-dessus). Prévoir un instrument pour observer la déesse de la Beauté dans toute sa légèreté ! Attention, toutefois, de ne pas observer le Soleil avec l’instrument !

Ce mois-ci est aussi l’occasion de voir de nombreuses étoiles filantes, les Léonides. C’est un des essaims météoritiques les plus actifs de l’année avec celui, beaucoup plus célèbre des Perséides. Toutefois cette année, les experts ne prédisent pas un « cru » exceptionnel. En outre, la Lune gibbeuse sera très gênante pour en apprécier toute la beauté au milieu de la nuit.

  • 1er novembre : La Lune est visible à proximité de l’étoile Regulus, la plus brillante de la constellation du Lion et de la planète naine Junon.
  • 2 novembre : La comète Hartley 2 est observable dans le même champ que la nébuleuse du Cone.
  • 3 et 4 novembre : Grande probabilité d’observer des bolides et météores issus de la comète Hartley 2 !
  • 4 novembre : La sonde spatiale EPOXI (précédemment Deep Impact) survol la comète 103P/Hartley 2.
    La Lune est en conjonction avec Saturne. Visible à l’aube.
  • 5 novembre : Fin croissant lunaire en conjonction avec Vénus, également en fin croissant. Très beau. Visible à l’aube.
    Maximum de l’essaim météoritiques les Taurides Sud. Moyenne de 5 étoiles filantes par heure.
    A l’est de Jupiter, Io et Europe sont visibles très proche l’un de l’autre.
  • 6 novembre : Nouvelle Lune.
  • 9 novembre : Cinquième anniversaire du lancement de la sonde spatiale européenne Venus Express.
  • 10 novembre : la Lune est en conjonction avec la planète naine Cérès.
    Les satellites galiléens Europe et Ganymède sont de part et d’autre situés sur le limbe de Jupiter !
  • 11 novembre : Nouveau survol de Titan par la sonde spatiale Cassini.
  • 12 novembre : Équinoxe de l’automne pour l’hémisphère nord de Mars.
    Maximum de l’essaim météoritique les Taurides Nord. Moyenne de 5 étoiles filantes par heure.
  • 13 novembre : Premier Quartier de Lune.
    Les satellites Io, Europe et Callisto sont alignés à l’est de Jupiter.
  • 14 novembre : La Lune est en conjonction avec Neptune (celle-ci est invisible à l’œil nu).
  • 15 novembre : La Lune est au plus loin de la Terre (apogée) à 404 627 kilomètres.
  • 16 novembre : La Lune est en conjonction avec Jupiter et aussi Uranus (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 17 novembre : Maximum de l’essaim météoritiques les « Léonides ». Un des plus célèbres avec celui des Perséides au mois d’août. Malheureusement la Lune gibbeuse gênera l’observation de ces météores.
  • 20 novembre : Il y a cinq ans, la sonde spatiale japonaise Hayabusa s’approchait de l’astéroïde Itokawa.
  • 21 novembre : Pleine Lune. Celle-ci est visible à côté de l’amas ouvert les Pléiades.
  • 22 novembre : La Lune est visible à côté de l’étoile Aldebaran, la plus brillante de la constellation du Taureau.
  • 25 octobre : Il y a 35 ans, la sonde soviétique Venera 10 posa un module sur le sol de Vénus. L’engin résista 65 minutes à la forte pression atmsphèrique et aux températures infernales de la planète.
    Rapprochement visuel de la Lune avec l’amas ouvert les Pléiades.
    Conjonction de Mercure avec Vénus.
  • 23 novembre : Le Soleil arrive dans la constellation du Scorpion.
  • 26 novembre : Il y a 45 ans, la France lançait son premier satellite Asterix I.
  • 27 novembre : La Lune est en conjonction avec la planète naine Iris (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 28 novembre : Dernier Quartier de Lune.
  • 29 novembre : Nouveau survol de Titan par la sonde spatiale Cassini.
    La Lune est en conjonction avec la planète naine Junon.
  • 30 novembre : La sonde spatiale Cassini survole le satellite Encelade.
    Le Soleil arrive dans la treizième constellation du zodiaque, la méconnue Ophiuchus (aussi désigné comme constellation du Serpent et du Serpentaire).
    Plus petite distance entre la Lune et la Terre (périgée), 369 436 kilomètres.

Quelles sont les planètes visibles ce mois-ci ?

  • Mercure est très difficile à observer ce mois-ci.
  • Vénus est visible à l’aube. Très joli croissant à observer dans un instrument.
  • Mars est impossible à observer.
  • Jupiter est visible dès le coucher du Soleil. La planète géante est à présent le premier astre à briller au crépuscule.
  • Saturne est visible dans la dernière partie de la nuit, voguant dans la constellation de la Vierge.
  • Uranus est visible dans la constellation des Poissons, non loin de Jupiter. Invisible à l’œil nu, un instrument est nécessaire pour l’observer.
  • Neptune est visible dans la constellation du Verseau. Invisible à l’œil nu, un instrument est nécessaire pour l’observer.

En complément :
Le logiciel gratuit Stellarium (Mac, Windows, Linux) vous permet de visualiser le ciel, les étoiles et les constellations à n’importe quelle heure de la journée.

Deep Sky Observing passe en revue les 110 objets du célèbre catalogue de Messier.

Je vous invite aussi à parcourir l’excellent site Shadow and Substance où de nombreuses animations illustrent les principaux phénomènes planétaires du mois et de l’année en cours : éclipses de Soleil, éclipses de Lune, étoiles filantes, occultation des satellites de Jupiter, etc.

Éphéméride rédigé à partir de l’indispensable « Guide du Ciel » de Guillaume Cannat.

[amazon-product align= »center » alink= »#701809″ region= »fr » tracking_id= »lecosm-21″]295133656X[/amazon-product]
More from X. Demeersman

Le Japon en proie à 3 fléaux

Etonnement et effroi à la découverte des images de deux catastrophes naturelles...
Read More

1 Comment

  • Bonsoir,
    Pourrais je savoir s’il existe un logiciel facile d’utilisation pour pouvoir localiser les comètes lors de leur passage dans le ciel de l’hemisphère nord.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    J’utilise actuellement le logiciel Stéllarium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *