Ephémérides Janvier 2011

Événements et principaux phénomènes astronomiques à observer au mois de Janvier 2011.

Eclipse partielle du Soleil
Eclipse partielle du Soleil
  • 1er janvier : Il y a 210 ans, Giussepe Piazzi découvrait à l’observatoire de Palerme, la planète naine Cérès.
    Beau rapprochement visuel de la Lune en fin croissant avec l’étoile rouge Antarès (Alpha Scorpii) et Vénus.
    La comète 103P/Hartley 2 est observable dans le même champ visuel que l’amas ouvert NGC 2360 (Canis Major).
  • 2 janvier : La Lune en fin croissant est en conjonction avec la planète naine Vesta (celle-ci est invisible à l’oeil nu) et Mercure.
  • 3 janvier : La Terre est au périhélie. Plus petite distance entre notre planète et le Soleil : 147 106 000 kilomètres soit 0,983 Unités Astronomique (UA).
    A voir dans un instrument : les satellites galiléens Io et Europe projettent leur ombre sur la surface de la géante et gazeuse Jupiter.
  • 4 janvier : Nouvelle Lune.
    Eclipse partielle du Soleil au lever du jour.
    Principalement visible en Europe.
    En France, le Soleil sera occulté par la Lune jusqu’à 75 %.
    Jupiter et Uranus (invisible à l’oeil nu) sont en conjonction.
    Maximum de l’essaim d’étoiles filantes les Quadrantides dont le radiant se situe entre la constellation de la Grande Ourse (Ursa Major) et celle du Dragon (Draco). Il est possible d’observer entre 60 et 200 météores par heure ! Les conditions d’observations sont idéales car pas de Lune gênante.
  • 7 janvier : La Lune est en conjonction avec Neptune (invisible à l’oeil nu).
  • 10 janvier : La Lune est au plus loin de la Terre (apogée) à 404 977 kilomètres.
    Notre satellite naturel est en conjonction avec Jupiter et Uranus (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 12 janvier : Premier Quartier de Lune.
    Périhélie de la comète 9P/Tempel 1. La comète qui a été visitée par la sonde spatiale Deep Impact, rebaptisée depuis EPOXI, passe à 226 millions de kilomètres du Soleil.
  • 14 décembre : La Lune est en conjonction avec Uranus (celle-ci est invisible à l’œil nu). Toute la nuit, maximum de l’essaim d’étoiles filantes « Les Géminides ». Possibilité d’en voir jusqu’à 120 par heure ! Enthousiasme à nuancer toutefois car la Lune gibbeuse peut gêner dans l’observation.
  • 14 janvier : Nouveau survol de Titan, le plus gros satellite naturel de Saturne, par la sonde spatiale Cassini.
  • 15 janvier : La Lune se promène entre l’amas ouvert des Pléiades et celui, plus dispersé, des Hyades (Taurus).
    A l’aube, rapprochement visuel au-dessus de l’horizon sud-est de la rougeoyante Antarès (Alpha Scorpii) avec la belle Vénus.
  • 16 janvier : La comète 103P/Hartley 2 est à observer en compagnie de l’amas ouvert NGC 2345.
  • 19 décembre : Il y a 5 ans, la NASA lançait la sonde spatiale New Horizons dont la mission est l’exploration de Pluton et de la ceinture de Kuiper. Elle devrait atteindre la planète naine (autrefois considérée comme la neuvième planète du système solaire) en juillet 2015.
  • 19 janvier : Pleine Lune.
  • 20 janvier : Le Soleil arrive dans la constellation du Capricorne (Capricornus).
  • 22 janvier : Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée), 362 793 kilomètres.
  • 24 janvier : Il y a 25 ans, la sonde spatiale Voyager 2 survolait la planète géante Uranus.
    L’astéroïde Iris est en opposition (très difficile à observer).
    Toujours la comète 103P/Hartley 2. Cette fois, elle est visible aux abords de la nébuleuse de la Mouette (Gum 1) et les amas ouverts NGC 2335 et NGC 2343 (Canis Major).
  • 25 janvier : La Lune est en conjonction avec Saturne.
  • 26 janvier : Dernier Quartier de Lune.
  • 28 janvier : Il y a 25 ans, la navette spatiale américaine Challenger explosait quelques secondes après son décollage.
  • 29 janvier : Nouveau rapprochement visuel de la Lune avec Antarès.
  • 30 janvier : Visible à l’aube, la Lune est en conjonction avec Vénus.
  • 31 janvier : Il y a 45 ans, la sonde spatiale soviétique Luna 9 était le premier engin à se poser à la surface de la Lune et, qui plus est, à la surface d’un corps autre que la Terre.

Visibilité des planètes en Janvier 2011

  • Mercure est observable tout au long du mois, au-dessus de l’horizon sud-est à l’aube.
  • Vénus se lève en fin de nuit et reste bien visible à l’aube.
  • Mars demeure inobservable ce mois-ci.
  • Jupiter est visible en première partie de nuit, sans aucune difficulté. La planète géante continue de se promener dans la constellation des Poissons et demeure le premier astre à briller au crépuscule.
  • Saturne se lève en deuxième partie de nuit dans la constellation de la Vierge.
  • Uranus est visible dans la constellation des Poissons (impossible à observer à l’oeil nu).
  • Neptune est visible dans la constellation du Verseau (impossible à observer à l’oeil nu).

Explorez le ciel nocturne et les constellations avec le logiciel gratuit Stellarium (Mac, Windows, Linux).
Carte du ciel à télécharger et à imprimer sur SkyMaps.

Deep Sky Observing passe en revue les 110 objets du célèbre catalogue de Messier.

Sur l’excellent site Shadow and Substance, découvrez de nombreuses animations sur les principaux phénomènes planétaires à venir (éclipses de Soleil, éclipses de Lune, étoiles filantes, occultation des satellites de Jupiter, etc.).

Éphéméride rédigé à partir de l’indispensable « Guide du Ciel » de Guillaume Cannat.

[amazon-product align= »center » alink= »#701809″ region= »fr » tracking_id= »lecosm-21″]295133656X[/amazon-product]


More from X. Demeersman

Rotation de Mars observée par le télescope Hubble

[youtube width= »350″ height= »292″]http://fr.youtube.com/watch?v=71d0FMqwYws[/youtube]
Read More

2 Comments

  • Je consulte ces éphémérides pour documenter la présentation mensuelle du ciel du mois que j’effectue à mon club d’astronomie Vega.

  • Bonjour, Bonsoir
    Je suis une jeune fille de 16 ans, qui aime observer les étoiles le soir depuis ma chambre.
    Et ce soir, le 15 janvier 2011 à 23h45 environ, je cherchais la grande ours, et j’ai crus m’apercevoir qu’elle n’était pas dans le même sens que d’habitude. Elle etait tournée de 90° environ. Je voudrais savoir si ce que j’ai observé est possible, ou si j’ai mal regardé.
    Merci d’avance
    Léonard Ili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *