Éphéméride Juin 2011

Principaux phénomènes astronomiques de Juin 2011 à observer (à l’œil nu ou aux instruments)

Guide du ciel 2011-2012
Guide du ciel 2011-2012 de G. Cannat

Le guide du ciel 2011-2012 est arrivé !
Dans le paysage très varié des ouvrages d’astronomie, « Le Guide du Ciel 2011-2012 » de Guillaume Cannat (amds-édition) s’impose d’année en année comme une référence incontournable. Couvrant 12 mois (de juin à mai de chaque année) de phénomènes célestes à ne pas manquer, cette nouvelle édition 2011-2012 est plus que jamais truffée d’indications, astuces, conseils, cartes, graphiques, tableaux, etc. très utiles à l’observateur éclairé ou débutant. Qu’on ne s’y trompe pas, le guide du ciel n’est pas un agenda technique qui s’adresse exclusivement aux astronomes amateurs. Son auteur, Guillaume Cannat, est un talentueux vulgarisateur qui attache beaucoup d’importance à rendre accessible les beautés du ciel et donc, les différents moyens et savoirs pour l’appréhender. Il faut ajouter que la poésie sous les mots dument choisis – et le regard passionné – de l’auteur n’est pas étrangère à ce vaste panorama de l’année céleste.

A ne pas manquer ce mois-ci :
Eclipse totale de Lune, le 15 juin au crépuscule. Notre satellite naturel glisse dans l’ombre de la Terre pendant plus de deux heures. Visible en France, le spectacle promet d’être saisissant en toile de fond du paysage car se produisant prés de l’horizon, au lever de la Pleine Lune. Voir carte de la zone de visibilité ici (source : IMCCE) et les animations du phénomène créées par shadow and substance.

  • 1er juin : Nouvelle Lune.
    Eclipse partielle du Soleil
    (la deuxième de l’année) visible dans les régions de l’arctique, le nord du Canada, la Sibérie occidentale et à un maximum de 45 % d’occultation du Soleil en Islande. Eclipse du Soleil de minuit.
  • 7 juin : La Lune est en conjonction avec l’astéroïde Iris (celui-ci n’est pas visible à l’oeil nu).
    On peut également observer notre satellite naturel à proximité de l’étoile la plus brillante de la constellation du Lion, Regulus.
  • 9 juin : Premier quartier de Lune.
  • 10 juin : La Lune est en conjonction avec Saturne.
  • 11 juin : La Lune se promène dans la constellation de la Vierge, à proximité de l’étoile Spica.
  • 12 juin : Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée), 367 186 kilomètres.
  • 14 juin : La Lune est visible à proximité de la supergéante rouge Antarès, l’étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion.
  • 15 juin : Quand le Soleil se couche, lever de Pleine Lune et éclipse totale de Lune !
  • 16 juin : La Lune est en conjonction avec la planète naine Pluton (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 20 juin : Nouveau survol par la sonde spatiale Cassini du plus gros satellite naturel de Saturne, Titan.
    La Lune est en conjonction avec la huitième planète – et dernière – planète du système solaire, Neptune.
  • 21 juin : Solstice d’été dans l’hémisphère nord, à 17h16. L’été commence. En revanche, dans l’hémisphère sud, c’est le début de l’hiver !
    En dernière partie de nuit, il est possible d’observer dans un instrument grossissant au moins 30 fois, Jupiter bordée par Io et Europe, deux de ses plus gros satellites naturels.
  • 22 juin : Le Soleil arrive dans la constellation des Gémeaux.
  • 23 juin : Dernier quartier de Lune.
  • 24 juin : Plus grande distance entre la Terre et la Lune (apogée), 404 283 kilomètres.
    En revanche, plus petite distance entre notre planète et la petite Pluton, 4,614 milliards de kilomètres soit 30,8 unités astronomiques (c’est-à-dire 30 fois la distance moyenne Terre-Soleil).
  • 26 juin : Visible à l’aube, la Lune en croissant est en conjonction avec Jupiter.
  • 28 juin : A voir dans un instrument (lunette ou télescope), Io transitant devant Jupiter, Europe, Ganymede et Callisto qui forment un triangle du côté ouest de la planète géante.
    Visible à l’aube, la Lune en compagnie des Pléiades (également nommées Sept Soeurs, Sept Filles d’Atlas, etc.) et de Mars.
    La planète naine Pluton est en opposition. Autrement dit, alignée avec la Terre et le Soleil.
  • 29 juin : Visible à l’aube, croissant lunaire luisant à proximité de l’étoile la plus brillante du Taureau, Aldebaran.
  • 30 juin : Peu de temps avant le lever du Soleil, un très fin croissant lunaire est en conjonction avec Vénus ! Dans le sud-est de l’Europe, en Afrique, l’Arabie et le sud de l’Asie, on peut voir la Lune occulter la déesse de l’Amour !

Visibilité des planètes

  • Merucre est difficile à observer ce mois-ci. On peut l’apercevoir dans les chaudes et vibrantes lueurs de l’aube les premiers jours de juin. Autrement, il faut attendre la fin du mois. On pourra alors la distinguer au crépuscule, aux côtés des étoiles les plus brillantes des Gémeaux, Castor et Pollux.
  • Vénus demeure l’« étoile du matin » (mais ce n’est pas une étoile ! L’expression est très ancienne). Elle est visible à l’aube de chaque jour de juin. Ne manquez pas sa conjonction, voire son occultation (pour ceux qui sont dans la zone de visibilité) avec la Lune, le 30 juin.
  • Mars revient en fin de nuit, après de longs mois d’absence (car située de l’autre côté du Soleil !). Visible exclusivement à l’aube, une à deux heures avant le lever du Soleil.
  • Jupiter se montre de plus en plus au fil des nuits.
  • Saturne continue de dominer les nuits des astronomes amateurs. C’est bien entendu, une cible incontournable et majestueuse que tout observateur privilégiera.

Carte du ciel virtuelle et gratuite : Stellarium, logiciel libre développé pour Mac, Windows, Linux.
Voir aussi les applications d’astronomie, cartes du ciel avec réalité augmentée (Stellarium XL, Redshift, StarWalk, StarMap Pro, etc.) pour iPhone, iPod Touch et iPad.

SEDS, catalogue de Messier passe en revue les 110 objets du célèbre catalogue de Messier, en français !

Shadow and Substance : Animations (Flash) des principaux phénomènes planétaires à venir (éclipses de Soleil, éclipses de Lune, étoiles filantes, occultation des satellites de Jupiter, etc.).

Éphéméride rédigé à partir de l’indispensable « Le Guide du Ciel 2011-2012 » (amds-édition) de Guillaume Cannat.

More from X. Demeersman

[Image du jour] : Carte de la salinité des océans

Première carte de la salinité des océans pubiée par le nouveau satellite...
Read More

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *