Ephéméride Juillet 2011

Vesta photographiée par Hubble et DAWN

L’été vient de commencer. Juillet est le mois de l’année où les belles nuits étoilées se font le plus attendre, des nuits courtes et très douces, où toute la place est faite pour la ou les découverte(s) ! Paradoxalement, c’est par ces nuits très courtes (sous nos latitudes, le 1 er juillet, le jour dure 15 h 33 ; le 31 juillet, il ne dure plus que 14 h 44) que tout à chacun sommes le plus disposé à sonder le ciel de notre curiosité. Cela s’explique en partie par le temps disponible : les vacances offrent du temps et aussi, dans certains cas, un éloignement bienvenu de fortes pollutions lumineuses, nuisibles à l’observation approfondie. A cela, peut s’ajouter une médiatisation plus importante, les magazines spécialisés consacrant leur « Une » à leur observation en famille et puis, bien sûr, au mois d’août l’accent est mis sur la « nuit des étoiles » et les pluies d’étoiles filantes attendues.

En ce début de juillet, on notera que la Terre, dont l’orbite est elliptique, atteint son point le plus éloigné du Soleil (aphélie).

Moment très attendu ce mois-ci : l’arrivée de la sonde spatiale américaine DAWN dans les environs de l’un des plus gros objets de la ceinture d’astéroïde, Vesta. Insertion en orbite pour un an afin d’étudier ce corps rocheux très ancien. Une première dans l’exploration du système solaire : les premières images détaillées et en haute résolution de sa surface.


Principaux phénomènes astronomiques de Juillet 2011 à observer (à l’œil nu ou aux instruments)

  • 1er Juillet : Nouvelle Lune.
    Mini éclipse partielle de Soleil, visible uniquement aux abords de l’Antarctique nord ! C’est déjà la troisième de l’année et la prochaine se déroulera le 25 novembre dans la même région (cf NASA eclipse)
  • 2 juillet : Le fin croissant lunaire est en conjonction avec Mercure. Très difficile à observer cependant, une heure après le coucher du Soleil.
  • 4 juillet : Bel alignement des quatre satellites Io, Europe, Ganymede et Callisto à l’ouest de Jupiter, à observer dans un instrument.
    Plus grande distance entre la Terre et le Soleil (aphélie) de l’année : 152 102 000 km.
  • 5 juillet : La Lune est en conjonction avec l’astéroïde Iris (celui-ci est invisible à l’oeil nu) et passe non loin de l’étoile la plus brillante de la constellation du Lion, Regulus.
  • 7 juillet : Plus grande distance entre la Terre et la Lune (périgée) pour ce mois-ci : 369 559 km. Notre satellite naturel est en conjonction avec Saturne.
  • 8 juillet : Premier Quartier de Lune.
  • 10 juillet : Maximum du court et faible essaim d’étoiles filantes des « Pégasides » dont le radient est au sein de la constellation de Pégase.
  • 11 juillet : A voir dans un instrument, Io et Europe blottis au bord de Jupiter.
  • 12 juillet : La Lune passe à proximité de la supergéante rouge, Antarès qui domine la constellation du Scorpion.
    Il y a presque exactement 165 ans, Neptune était découverte, le temps d’une révolution de la planète géante !
  • 14 juillet : La Lune est en conjonction avec Pluton (celle-ci n’est pas visible à l’oeil nu).
  • 15 juillet : Pleine Lune.
  • 16 juillet : 265 éme anniversaire de la naissance du méconnu Guiseppe Piazzi, découvreur de Cérès. Celle-ci est considérée depuis 2006, comme une planète naine, appartenant à la ceinture d’astéroïdes.
    Hazard du calendrier – ou pas -, la sonde spatiale Dawn devrait s’insérer en orbite autour de Vesta qui, après Cérès, est le deuxième plus corps céleste de la ceinture d’astéroïdes ! Dans un an, Dawn devrait mettre le cap vers Cérès, deuxième grande étape de sa mission.
  • 18 juillet : La Lune est en conjonction avec Neptune (celle-ci n’est pas visible à l’oeil nu).
  • 20 juillet : 35 éme anniversaire de l’atterrissage de la sonde Viking I sur le sol de Mars.
  • 21 juillet : La Lune est en conjonction avec Uranus (celle-ci n’est pas visible à l’oeil nu).
  • 22 juillet : Le Soleil arrive dans la constellation du zodiaque du Cancer (Cancri).
    La Lune est au plus loin de la Terre (apogée) à 404 370 km.
  • 23 juillet : Dernier Quartier de Lune.
    Notre satellite naturel est en conjonction avec Jupiter.
  • 25 juillet : La Lune se promène à côtés des Pléiades, à l’aube, avant le lever du Soleil.
  • 26 juillet : La Lune encore, est visible à l’aube, à proximité de l’étoile Aldebaran dans la constellation du Taureau.
    40 éme anniversaire du lancement de la mission Apollo 15.
  • 27 juillet : La Lune est en conjonction avec Mars. Pour les habitants du Pacifique et de l’Amérique du Sud, il est possible de voir Mars occultée par la Lune en fin croissant.
  • 30 juillet : Nouvelle Lune.
  • Visibilité des planètes :

    • Mercure est notamment visible au crépuscule, au bord de l’horizon nord-ouest durant la première moitié de juillet.
    • Vénus, une fois n’est pas coutume, celle qui est surnommée « l’étoile du berger« , n’est quasiment pas visible ce mois-ci, désertant l’aube et le crépuscule …
    • Mars fait un retour timide, à la fin du mois. On l’apercevra alors, quelques 3 heures avant le lever du Soleil.
    • Jupiter gagne du terrain et se montre, chaque jour plus tôt, dans la constellation du Bélier. A la fin du mois, la plus grosse planète du système solaire sera visible plus de la moitié de nuit !
    • Saturne, planète vedette du ciel nocturne depuis de longs mois, décline inexorablement et disparait de plus en plus tôt sous l’horizon. A la fin du mois, elle se couchera seulement 2 heures après le Soleil !

    Cartes du ciel :

    Téléchargez le logiciel Stellarium, véritable planétarium sur écran plat, une référence ! (Gratuit, Mac OS, Windows, Linux).

    Et aussi les applications d’astronomie, cartes du ciel (réalité augmentée) : Stellarium XL, Redshift, StarWalk, StarMap Pro (et beaucoup d’autres qui s’ajoutent chaque mois …) pour iOS (iPhone, iPod Touch, iPad) et Android.

    Ressources sur internet :

    SEDS passe en revue les 110 objets du célèbre catalogue de Messier, en français !

    Shadow and Substance : Animations (Flash) des principaux phénomènes planétaires à venir (éclipses de Soleil, éclipses de Lune, étoiles filantes, occultation des satellites de Jupiter, etc.).

    A lire :

    Guide du ciel 2011-2012
    Guide du ciel 2011-2012 de G. Cannat

    « Le Guide du Ciel 2011-2012 » (amds-édition) de Guillaume Cannat. L’éphéméride ci-dessus est rédigé à partir de ce guide indispensable !

    Du même auteur, pour tous ceux qui se lancent dans l’astronomie amateur ou désirent parfaire leurs connaissances techniques : « Le Guide du Ciel/les Instruments & le Guide de l’Astronomie de Loisir« , 130 pages, 12 € (amds-édition).

     

    Tags from the story
    ,
    More from X. Demeersman

    La galaxie M 51 dans plusieurs longueurs d’ondes par différents télescopes

    [youtube width= »350″ height= »292″]http://www.youtube.com/watch?v=H7ztA79P98E[/youtube]
    Read More

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *