Ephéméride astronomique : semaine du 30 janvier au 5 février 2012

Principaux événements célestes à observer entre le 30 janvier et le 5 février 2012

30 janvier : A observer dés le crépuscule, la Lune en conjonction avec Jupiter. Dans un instrument, on peut voir Io, Europe et Callisto former un triangle à l’ouest de Jupiter. Vers 19h45 (temps local), Io disparait derrière l’énorme Jupiter, suivi par Europe vers 20h30.
Plus grande distance entre la Terre et la Lune (apogée) : 404 326 km.

Jupiter
Jupiter et ses satellites galiléens à 19h45 (image SkySafari+)

31 janvier : Premier Quartier de Lune.
Aujourd’hui, l’astéroïde 433 Eros (env. 33 km de sa plus grande longueur) passe à moins de 27 millions de km de la Terre. Pas de quoi s’inquiéter. Cela fera 37 ans qu’il n’était pas passé aussi prés.

1er février : La Lune rend visite aux Pléiades.

La Lune en conjonction avec les Pléiades
La Lune en conjonction avec les Pléiades (image SkySafari+)

2 février : Cette fois, la Lune porte compagnie à l’oeil fulgurant du Taureau, l’étoile Aldebaran.

A venir : Pleine Lune le 7 février.

Importer le calendrier

  

Le Soleil

Plus d’une heure de jour a été gagnée depuis le 1er janvier. La hauteur du Soleil à midi (au méridien) est de 28°.
Le 30 janvier, le Soleil sort de l’horizon à 8h18 puis se couche à 17h44.
Le 6 février, l’astre du jour se hisse au-dessus de l’horizon à 8h15 puis s’enfonce sous l’horizon sud-ouest à 18h14.

Les planètes à observer

  • Mercure redevient visible à partir du 15.
    Jamais très éloignée du Soleil, elle est en ce moment dans la constellation du Verseau.
  • Vénus est le premier astre visible au crépuscule. Impossible à manquer au-dessus de l’horizon sud-ouest.
    L' »étoile du Berger » brille dans la constellation du Verseau puis arrive dans les Poissons, le 2 février.
  • Mars se hisse au-dessus de l’horizon dés 21h30 en ce moment. Sa teinte rouge se distingue de l’ensemble des étoiles qui peuplent le ciel.
    Le « dieu de la guerre » brille sous les pattes arrière du Lion.
  • Jupiter et ses quatre satellites galiléens (à voir aux jumelles, lunettes ou télescopes) demeurent visible tout au long de la première partie de la nuit puis se couche aux alentours de minuit !
    La plus grosse planète du système solaire séjourne dans la constellation du Bélier.
  • Saturne apparait au-dessus de l’horizon 0h30. La meilleure période pour l’observer approche à grands pas.
    La célèbre planètes aux anneaux demeure la longue constellation de la Vierge.

Carte du ciel

Bibliographie

L’éphéméride ci-dessus est rédigé à partir de ce guide indispensable !
De Guillaume Cannat : « Le Guide du Ciel 2011-2012 »  et « Le Guide du Ciel à l’oeil nu 2012 » aux éditions amds.

Du même auteur, pour tous ceux qui se lancent dans l’astronomie amateur ou désirent parfaire leurs connaissances techniques : « Le Guide du Ciel/les Instruments & le Guide de l’Astronomie de Loisir« , 130 pages, 12 € (amds-édition).

Tags from the story
,
More from X. Demeersman

Au mois de mai, grande série de rassemblements planétaires visibles à l’aube

Tous les matins du monde illuminés par les rassemblements de Mars, Vénus,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *