Ephéméride astronomique : semaine du 25 juin au 2 juillet 2012

Principaux événements célestes à observer entre le 25 juin et le 2 juillet 2012

Les vacances approchent pour beaucoup et les températures clémentes invitent à la rêverie et l’exploration du ciel. Il est l’heure pour le Scorpion de faire sa traversée du ciel nocturne. L’astérisme des « trois belles de l’été » ou « triangle de l’été » fait son entrée à l’est. D’abord Véga puis Deneb et Altaïr. Quant à Hercule, il culmine dans le ciel au-dessus du Serpentaire. Plus on avance dans l’été, plus la Voie Lactée semble grandir, de plus en plus visible dans un ciel pauvre en pollution lumineuse.

Cette semaine, quelques étoiles filantes pourraient bien se faire remarquer … Plusieurs rassemblements planétaires ou conjonctions sont à observer. D’abord, la Lune flirtant avec Mars le 26,  puis le surlendemain avec Saturne. Et surtout, la lumineuse Vénus éclaboussant les Hyades, suivie de Jupiter et des Pléiades. A découvrir avant l’aube, au début du mois de juillet !

Pleiades Jupiter Venus
Beau rassemblement des Pléiades, Jupiter et Vénus à observer à l’aube début juillet

26 juin : Conjonction de la Lune avec Mars.

27  juin : Premier Quartier de Lune.
Pic d’activité de l’essaim d’étoiles filantes des « Bootides de juin » (radiant dans la constellation du Bouvier, Bootes). Plutôt irrégulier, il pourrait surprendre les observateurs avec un taux horaire moyen de 50 à 100 météores ! Suivez l’activité sur le site de l’International Meteor Organisation (IMO).
Plus petite distance entre la Terre et Pluton : seulement 4,6 milliards de km soit 31,2 fois la distance Terre-Soleil (unités astronomiques) !

28 juin : La Lune est visible à proximité de Saturne et de l’étoile Spica (Vierge).

29 juin : La planète naine Pluton est en opposition. Séjournant dans la constellation du Sagittaire depuis un petit moment, la petite Pluton est visible à proximité (0,5°) de l’essaim d’étoiles Messier 25. Faiblement lumineuse et basse sur l’horizon, elle est difficile à observer.

1er juillet : Etincelant alignement des Pléiades, Jupiter et Vénus. Cette dernière s’affiche au milieu de l’amas ouvert des Hyades (qui par ailleurs, dessine la tête du Taureau céleste). A admirer à l’oeil nu et dans une paire de jumelle à l’orée du jour (plus d’une heure avant le lever du Soleil).
Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée) : 362 366 km.

3 juillet : Pleine Lune.

A venir :

  • Plus grande distance entre la Terre et le Soleil, le 5 juillet.
  • Dernier Quartier de Lune, le 11 juillet.
  • Occultation de Jupiter par la Lune, le 15 juillet.

Importer le calendrier

Le Soleil

Le 30 juin, le Soleil sort de l’horizon nord-est à 6h17, traverse la voûte céleste puis disparaît sous l’horizon nord-ouest vers 21h51 (heure france métropolitaine).

Ce sont les couchers du Soleil les plus tardifs de l’année.
Pour celles et ceux qui habitent le nord de la France vers 50° de latitude, les couchers de Soleil les plus tardifs sont entre le 19 et le 30 juin à 22h13 !
Dans les régions situées autour de 45° de latitude, les couchers les plus tardifs sont entre le 22 et le 30 juin, vers 21h51.
Plus au sud, à 40° de latitude, les couchers de Soleil les plus tardifs ont lieu vers 21h33 entre le 22 juin et le 2 juillet.

Depuis le 21 juin, le Soleil traverse la constellation des Gémeaux (Gemini).

Les planètes à observer

  • Mercure visible au crépuscule, près de l’horizon nord-ouest.
  • Vénus est visible à l’aube. Début juillet, elle rend visite aux Hyades, amas ouvert qui figure la tête du Taureau.
  • Mars est désormais entrée dans la constellation de la Vierge. La Lune lui tient compagnie le 26 juin.
  • Jupiter revient timidement dans les lueurs de l’aube. Elle brille entre Vénus et les Pléiades.
  • Saturne est observable dans la constellation de la Vierge.

Cartes du ciel

Bibliographie

L’éphéméride ci-dessus est rédigé à partir du guide indispensable de Guillaume Cannat : « Le Guide du Ciel 2012-2013 : Tous les Spectacles Celestes de Juin 2012 à Juin 2013« .

Du même auteur, pour tous ceux qui se lancent dans l’astronomie amateur ou désirent parfaire leurs connaissances techniques : « Le Guide du Ciel/les Instruments & le Guide de l’Astronomie de Loisirs« , 130 pages, 12 € (amds-édition).

Tags from the story
,
More from X. Demeersman

Des indices d’un système planétaire complexe autour de Proxima du Centaure

Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de notre Système solaire, abriterait...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *