Ephéméride astronomique : semaine du 1er au 8 janvier 2012

Principaux événements célestes à observer du 1er au 8 janvier 2012

sunset-June-Dec2011
Couchers du Soleil au fil des mois, entre juin et décembre 2011

Le 25 décembre, comme chaque année, est le jour de Noël. C’es Sol Invictus, le Soleil invaincu … Tout au long de l’automne, les jours s’amenuisent et les levers et couchers du Soleil se rapprochent de plus en plus du sud (lever au sud-est, coucher au sud-ouest, voir image ci-dessus). En outre, la luminosité baisse et avec, l’énergie que nous dispense le Soleil. Voilà qui inquiétait nos ancêtres qui craignaient que le Soleil ne revienne plus. Aussi, l’inversion de ce processus, visible à partir du 25 décembre montrait t’il un Soleil Invaincu qu’il était juste de fêter ! A présent, janvier voit les jours grandir dans l’hémisphère nord et le Soleil grimper. Autrefois, à la même date, le Soleil brillait dans la constellation du Capricorne. Cette figure du zodiaque mélange deux animaux très différents : le capri qui grimpe, symbolisant le Soleil qui fait de même, jour après jour, et le poisson qui, lui, se recroqueville et symbolise le froid, toujours présent. Précession de l’équinoxe oblige, le Soleil n’entrera dans cette constellation que le 21 janvier, accusant quasiment un mois de retard ou plutôt, un mois de décalage.

> Envie de découvrir le ciel de Provence à l’oeil nu et aux télescopes ? Nous organisons des soirées d’observation (pour petits et grands) incluant l’hébergement (Mas La vitalis à l’Isle-sur-la-Sorgue). Renseignements ici.

Brian-Emfinger-Quadrantid
A observer dans la nuit du 3 au 4 janvier : les "Quadrantides" (ici photographié par Brian Emfinger)

Que peut-on observer cette semaine ?

  • 1er janvier : Premier Quartier de Lune.
  • 2 janvier : Rassemblement planétaire ou conjonction géocentrique, la Lune est visible en compagnie de Jupiter !
    Nouveau survol de Titan (plus gros satellite naturel de Saturne) par la sonde spatiale Cassini.
    A observer avec un instrument, plus grande élongation (distance apparente) de Titan avec Saturne.
  • 3 janvier : Pour tous les amateurs et curieux qui sont dans la moitié sud de la France, l’occultation d’une étoile de 6éme grandeur (magnitude 6,2) par la Lune gibbeuse est visible dans une paire de jumelles.
  • 4 janvier : Maximum de l’essaim météorique des “Quadrantides”. Très peu connu, il reste l’un des plus forts de l’année avec un taux horaire (ZHR) variable, oscillant entre 60 et 200 météores par heure. Les prévisions demeurent difficiles mais le pic d’activité devrait se produire en deuxième partie de nuit, entre 1 h et 10 h TU, vraisemblablement 7h20 TU, avec 120 météores par heure, pénétrant dans l’atmosphère à une vitesse relativement lente : 41 km/s.
  • 5 janvier : Plus petite distance entre la Terre et le Soleil (périhélie), 147 100 000 km ! L’orbite terrestre n’est pas un cercle parfait. Dans 6 mois, la Terre aura atteint son point le plus éloigné du Soleil pour l’année, l’aphélie. Sa distance sera alors d’environ 152 millions de km, ce qui représente une variation de son orbite de plus de 3 %. Rappelons que les changements de saisons n’ont rien à voir avec ces variations de distance.
    Aujourd’hui, la Lune gibbeuse rend visite aux mythique Pléiades.
Comparaison de la taille du Soleil selon distance de la Terre
Comparaison de la taille du Soleil selon distance de la Terre

Importer le calendrier

  

A venir :

– Pleine Lune, le 9 janvier.
– La Lune est en conjonction avec Mars, le 14 janvier.

Le Soleil

Le Soleil, toujours présent devant la constellation du Sagittaire, se hisse au-dessus de l’horizon sud-est à 8h38 le 2 janvier. Quelques 9 heures plus tard, il disparait sous l’horizon sud-ouest, à 17h29 précisément. Le 6 janvier, l’astre du jour surgit à la même heure (8h38) et se couche à 17h33, soit 4 minutes de gagnées !

Les planètes à observer

  • Mercure est visible plus d’une heure avant l’aube.
  • Vénus redevient la première “étoile” qui brille au crépuscule, quoiqu’en concurrence avec Jupiter. On peut observer la “jumelle” la Terre (en taille) durant plus de trois heures après le coucher du Soleil.
  • Mars est surtout visible en deuxième partie de nuit mais gagne du “terrain” au fil des jours et se lève de plus en plus tôt.
  • Jupiter et ses quatre satellites galiléens (à voir aux jumelles, lunettes ou télescopes) demeurent faciles à observer, occupant le ciel de la première moitié de la nuit. La plus grosse planète du système solaire s’enfonce sous l’horizon vers 3h du matin.
  • Saturne revient progressivement de plus en plus tôt et peut être observé à partir de 2h du matin.

Carte du ciel

Via Stelvision.com.

carte du ciel stelvsion

Bibliographie

L’éphéméride ci-dessus est rédigé à partir de ce guide indispensable !
De Guillaume Cannat : « Le Guide du Ciel 2011-2012 »  et « Le Guide du Ciel à l’oeil nu 2012 » aux éditions amds.

Du même auteur, pour tous ceux qui se lancent dans l’astronomie amateur ou désirent parfaire leurs connaissances techniques : « Le Guide du Ciel/les Instruments & le Guide de l’Astronomie de Loisir« , 130 pages, 12 € (amds-édition).

More from X. Demeersman

Mars : premières images la sonde spatiale indienne Mangalyaan

Arrivée réussie autour de Mars de la première sonde spatiale indienne nommée...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *