Des graines d’amas de galaxies découvertes aux confins de l’univers

Des protamas de galaxies découverts aux confins de l’univers. Les astronomes sont surpris, car leur constitution survient deux fois plus tôt que prévu.

Des chercheurs ont été surpris de débusquer des protoamas de galaxies au sein de l’univers alors qu’il n’était pas encore âgé de 1,5 milliard d’années, soit un dixième de son âge actuel. C’est deux fois plus tôt que ce pensaient les cosmologistes.

Les deux ensembles de galaxies ont d’abord été remarqués sur les relevés du télescope spatial Herschel (ESA) et le South Pole Telescope, pareils à deux taches pâles et délicates. Par la suite, grâce aux résolutions d’ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) et d’APEX (Atacama Pathfinder Experiment), les astronomes ont pu distinguer leurs structures et ainsi réaliser qu’ils observaient de jeunes galaxies très denses et actives, en pleine effervescence, prises dans une pagaille monstre — les deux grappes sont constituées de 14 et 10 jeunes galaxies massives ! De leurs fusions vont naître des amas et superamas de galaxies qui vont ensuite entrainer dans leur champ gravitationnel d’autres galaxies plus petites…

ESO : « Sur cette image composite figurent trois vues d’un lointain ensemble de galaxies interagissant et fusionnant les unes avec les autres au sein de l’univers jeune. L’image latérale gauche consiste en une vue à champ large acquise par le South Pole Telescope. Elle montre un unique point brillant. L’image centrale, acquise par l’APEX, révèle davantage de détails. Enfin, l’image latérale droite est issue de l’ALMA. Elle met en évidence l’existence de 14 galaxies sur le point de fusionner et de former un amas galactique » — Crédit:ESO/ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)/Miller et al.

« Le processus responsable de l’agrégation si rapide d’un si grand nombre de galaxies demeure un mystère. Cet amas ne s’est pas construit graduellement au fil des milliards d’années, contrairement à ce que pensaient les astronomes, a expliqué Tim Miller, de l’université de Yale et auteur principal de l’une des deux études publiées sur SPT2349-56. Cette découverte offre la formidable opportunité d’étudier la façon dont les galaxies massives se sont rassemblées pour former de gigantesques amas galactiques ». On est encore loin d’avoir tout compris sur l’histoire et l’évolution du cosmos.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Vidéo : la Terre vue de là-haut, à bord d’ISS

Affichage plein écran recommandé et en HD. Voici le monde que nous...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *