Des centaines de milliards d’exoplanètes errant dans la galaxie

Exoplanète errante

Publié dans un article de la revue scientifique Nature, des chercheurs ont découvert une dizaine d’éxoplanètes errant dans l’espace interstellaire. D’après leurs estimations, cette nouvelle catégorie compterait des centaines de milliards d’individus de toute taille à travers la Voie Lactée !

En scrutant la Voie Lactée à la recherche d’effets de micro-lentilles gravitationnelles (voir à ce sujet la vidéo ci-dessous), une équipe de chercheurs japonais et néo-zélandais du projet Microlensing Observations in Astrophysics (MOA) a débusquée en 2007, pas moins de dix exoplanètes solitaires, probablement éjectées de leurs systèmes solaires respectifs !

Dans un premier temps cela a plutôt surpris mais les statistiques et simulations produites à partir des données collectées suggèrent qu’il existe un grand nombre de ces planètes « orphelines » – ayant perdues tout lien avec l’étoile qui les a enfantée – dans notre galaxie. Connaissant leur proportion en errance, les scientifiques ont estimé que les plus petites sont certainement plus nombreuses (et bien sûr plus difficiles à détecter) encore, légions de mondes obscurs et froids …
Il y aurait ainsi deux fois plus de planètes errantes que d’étoiles. Autrement dit, des centaines de milliards à travers toute la galaxie … ! Sans doute, autant que de planètes en orbite, plus ou moins régulière, autour de leurs soleils !

Voilà qui donne naissance à une nouvelle classe d’exoplanètes massives et fertilise l’imagination. Après les « Jupiter chaudes », catégorie d’exoplanètes gazeuses et géantes qui frôlent littéralement leur étoile, les astronomes découvrent que les cas de migrations de planètes sont nombreux ! Ejectées et abandonnées dans les confins de la galaxie ou alors, précipitées vers l’étoile qui les a conçue … !
Il se passe beaucoup de choses dans le milieu interstellaire, point de vide, point de désert de matière !

En vidéo, illustration des effets de micro-lentille gravitationnelles ou quand un « objet » (y compris une exoplanète de la masse de Jupiter) déforme l’espace de façon à dévier la trajectoire des rayons lumineux d’une étoile (par exemple) située à l’arrière-plan … Avec cette méthode, les chercheurs sondent la Voie Lactée en quête de micro-trous noirs cachés ou encore de naines brunes (étoiles de petite masse, très peu lumineuse). C’est ainsi qu’ils ont surpris quelques planètes errantes dont le terme anglais est « free-floating Jupiter« .

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yjXK3u7hC5A[/youtube]

Voir aussi l’article publié sur le site PlanetQuest.

Crédit photo : NASA.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

Les magnifiques paysages que traverse Curiosity

Sur Mars, Curiosity en route vers le site « Kimberley, photographie le paysage...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *