Découverte d’un grand lac sous la glace d’Europe

Lac sous la glace d'Europe
Lac sous la glace d'Europe

En réétudiant des données de la sonde Galileo, une équipe de chercheurs a révélée l’existence d’un vaste lac d’eau liquide sous la surface glacée d’Europe.

On parle beaucoup de la crise économique que vit en ce moment l’Europe mais voici qu’un autre territoire portant le même nom fait aussi beaucoup parler de lui. Pas très loin de nous, à environ 600 millions de km, le satellite naturel Europe est l’un des 4 plus importants (les 4 satellites galiléens) de la planète géante Jupiter, le deuxième par la proximité.

Pendant longtemps, les chercheurs soupçonnaient l’existence d’un vaste océan d’eau liquide sous l’épaisse couche de glace qui la recouvre. Les observations menées au cours de la deuxième moitié des années 1990 par la sonde spatiale Galileo ont confirmées leurs intuitions. Selon les modèles, il y a là-bas beaucoup plus d’eau qu’on n’en trouve sur la totalité de notre planète (les satellites galiléens Ganymede et Callisto possèdent énormément de glace d’eau, 50 % de leurs masses !). La température à la surface d’Europe est de – 180 °C en moyenne. Aussi la banquise qui l’enveloppe est épaisse de plusieurs kilomètres et forme une redoutable coquille qui font craindre aux exobiologistes, de faibles échanges entre la surface et les océans.

Cependant, une équipe de chercheurs qui vient de réexaminer des données acquises par la sonde spatiale Galileo, attirent l’attention sur une région circulaire susceptible d’abriter de vastes étendues d’eau liquide. Il y aurait en quelque sorte un lac souterrain tapi sous la glace (voir l’illustration ci-dessus), à quelques kilomètres de la surface favorisant les échanges des nutriments. Il est supposé aussi vaste que les grands lacs nord-américains. Cette découverte relance la probabilité que cette petite planète soit habitable voire même habitée (vie primitive, bactéries, etc. ?). Y a t’il des européens sur Europe ?

Si loin du Soleil, la source d’énergie principale capable de maintenir l’eau à l’état liquide à l’intérieur d’Europe est son noyau. Soumis à de très importantes forces de marées exercées par la gigantesque et massive Jupiter, il dissipe beaucoup d’énergie.

La NASA étudie des projets de sondes spatiales submersibles qui pourraient explorer le vaste océan d’Europe ou du moins, ce lac géant. Projets coûteux qui demandent un haute technologie pour percer les épaisses couches de glace ! A l’instar de cette lune de Jupiter, les scientifiques sont très intéressées aussi par Encelade, petit satellite de Saturne qui regorge d’eau liquide. Un autre terrain d’exploration pour les exobiologistes de notre planète !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=np5BzecHky4[/youtube]

Site de la NASA de la sonde spatiale Galileo.

Crédit photo : Britney Schmidt/Dead Pixel VFX/University of Texas at Austin.

More from X. Demeersman

Hubble : un jeune amas globulaire autour d’une petite galaxie voisine

NGC 1783 est un amas globulaire, étonnamment jeune, qui gravite autour de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *