Découverte d’une supernova dans la galaxie M51

Supernova dans M51

Supernova découverte en juin 2011 dans la galaxie M51 (cliquer pour agrandir)

Avis aux amateurs, une supernova est visible dans la galaxie M51 depuis le 1er juin 2011.

La galaxie M51 (Messier 51), que les anglo-saxons surnomment « Whirlpool galaxy » est une des plus prisées par les astronomes amateurs. Accessible avec de nombreux instruments (télescopes de 250 mm, 300 mm de diamètre), on peut admirer ses bras spiraux s’enroulant autour du noyau. D’ailleurs, il n’y a pas un mais deux noyaux – ou bulbes galactiques. La plus grande a, en effet, capturée une proie de plus petite taille … Galaxies cannibales, galaxies en collision.

Supernova dans M51

Supernova dans M51

A travers le monde, beaucoup d’amateurs capturent l’image de cette célèbre galaxie située à plus de 31 millions d’années-lumière de nous dans la constellation des Chiens de Chasse (Canes Venatici). Plus encore au cours des nuits du printemps, quand la constellation voisine de la célèbre Grande Ourse (Ursa Major) est à son sommet dans la voûte céleste. Depuis qu’une nouvelle supernova a été remarquée dans l’un de ses flancs, nul doute qu’elle va être observée et photographiée par de nombreux télescopes, aussi bien amateur que professionnels.
C’est le français Amédée Riou qui, le 31 mai, a vraisemblablement remarqué le premier la présence d’un astre de quatorzième magnitude sur les images CCD qu’il venait de réaliser … Très vite, d’autres astronomes amateurs l’ont observé. Un autre français, Stéphane Lamotte Balley, fait partie des premiers découvreurs.
Cette « nouvelle » supernova désignée SN 2011dh est une belle surprise. Il s’agit de la troisième en 17 ans (1994, 2004 et à présent 2011 !). C’est plutôt beaucoup quand on sait que ces phénomènes sont peu nombreux au sein d’une galaxie. Les astrophysiciens estiment qu’en moyenne, on peut en observer une tous les 100 ans ! Dans la Voie Lactée, la plus récente a été observée en 1704 par Johannes Kepler !
Comme on l’a vu, M51 est un ensemble de deux galaxies s’interpénétrant, une galaxie particulièrement active qui, par conséquent, est le théâtre régulier d’explosions d’étoiles massives …
Les premières études menées avec les spectromètres de télescopes professionnels évoquent une supernova de type II. La masse de l’étoile qui en est à l’origine est au moins 8 fois supérieure à celle du Soleil. Davantage d’images, de données et donc de précisions devraient venir dans les prochains jours.

 

Pour en savoir plus : la page du forum Astrosurf sur le sujet.
Page du forum APOD riche en récentes images amateurs de la galaxie.
Article de la revue américaine Sky and Telescope.

Crédit photo : Amédée Riou, Stéphane Lamotte Balley, Marc Deldem et Jean-Luc Dauvergne.

 

Be first to comment

Laisser un commentaire