Découverte d’une super-Terre avec une atmosphère

La première super-Terre découverte avec une atmosphère
La première super-Terre découverte avec une atmosphère

Nouvelle découverte d’une exoplanète de type super-Terre par transit devant son étoile par des chercheurs européens. La planète a une masse 6 fois supérieure à celle de la Terre et une taille 2,7 fois plus importante. Les observations réalisées avec le télescope de 3,6 m de l’Observatoire de La Silla montre que la planète possède une atmosphère très dense et épaisse. La présence de forme de vie telles que nous les connaissons à sa surface sont exclues étant donné les conditions particulières qui y sont réunies.

La planète fut, dans un premier temps, détecter par transit via le projet MEarth. Celui-ci réunit 8 télescopes de 40 cm de diamètre au sommet du Mont Hopkins en Arizona. Plus de 2 000 étoiles présentant des variations de luminosité y sont scrutées à la recherche d’exoplanètes. C’est autour de l’étoile Gliese 1214 (GJ1214) que fut découverte cette super-Terre présentant des caractéristiques encore jamais observés.

GJ1214b est en orbite à 2 millions de km seulement d’une étoile de petite masse qui est 5 fois grande que le Soleil et 300 fois moins brillante ! Sa une taille est intermédiaire entre la Terre et Neptune (ou Uranus), environ 2,7 fois le rayon de notre planète. Avec le spectrographe HARPS, les astronomes ont pu déterminer avec plus de précision sa masse qui est de 6 fois celle de la Terre.

L’étude de la planète révèle des différences avec son homologue CoRoT 7b (première super-Terre découverte par transit) qui possède la même masse mais pas du tout la même taille. Cette dernière est certainement constituée de roches et de lave alors que GJ1214b paraît être faite à 25 % d’un cœur rocheux (fer et silice) et à 75 % de glace d’eau. Les modélisations invitent les astronomes à penser qu’il existe une atmosphère d’environ 200 km d’épaisseur, essentiellement composée d’hydrogène et d’hélium. La température à sa surface qui doit atteindre 200° C ainsi que la forte pression qui y règne empêche d’imaginer qu’il existe des formes de vie telles que nous les connaissons. Cela dit, David Charbonneau, l’un des auteurs de cette découverte, estime que « ces conditions restent très intéressantes car elles peuvent permettre le développement d’une chimie complexe. » En outre, il semblerait que son atmosphère soit apparut récemment.

Le système extrasolaire GJ1214 n’est situé qu’à 40 années-lumière de la Terre ce qui rend la tâche plus facile pour les astronomes qui veulent étudier l’atmosphère d’un monde qui nous est totalement inconnu.

En vidéo : le transit de la super-Terre GJ1214b devant son étoile.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Ae3TVHOxBDY[/youtube]

Télécharger la vue d’artiste de l’étoile GJ1214 en haute résolution (4,3 Mb).

Crédit photo : ESO/L. Calçada.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

[Image du jour] : L’amas globulaire NGC 7006 photographié par Hubble

Portrait du méconnu NGC 7006, amas globulaire situé à plus de 135...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *