Découverte d’une exoplanète géante avec un panache de gaz semblable aux comètes

Une nouvelle catégorie de planètes a vraisemblablement été découvert par des astronomes avec le télecope Hubble. HD 209458b est une "Jupiter chaudes"qui est comme "détricotée" par le souffle des vents de son étoile.
Jupiter chaude
HD 209458b, une "Jupiter chaude" décoiffée par son étoile

Une nouvelle catégorie de planètes a vraisemblablement été découvert par des astronomes avec le télescope Hubble. HD 209458b est une « Jupiter chaudes »qui est comme « détricotée » par le souffle des vents de son étoile.

D’après les observations menées avec le télescope spatial Hubble et l’instrument Cosmic Origins Spectrograph (COS), l’exoplanète géante et gazeuse HD 209458b, située à 153 années-lumière de nous, est continuellement tourmentée par son étoile toute proche. Les vents émis par celle-ci arrache une partie de l’atmosphère et créent une longue trainée ou chevelure de matière, semblable à celles des comètes. Les recherches menées depuis plusieurs années ménent les astrophysiciens à cette théorie. Ainsi, une nouvelle catégorie de planète, jusque-là insoupçonnée, vient-elle de voir le jour.

HD 209458b a été, en 2003, la première exoplanète étudiée par transit. Ce procédé, permet aux astronomes de recueillir le maximum de données sur l’objet lorsqu’il glisse devant son étoile (transit). La baisse de luminosité, aussi infime soit-elle, leur permet de faire « provisions » de données suffisantes. Il a été établi que cette planète est une « Jupiter chaude », une planète dont la taille et la masse est comparable à celle de Jupiter (voire plus) et dont l’orbite est très proche de son étoile. En l’occurrence, celle-ci possède une masse légèrement inferieure à celle de Jupiter et une température à sa surface qui dépasse  1 000 °C ! Sa période de révolution est très courte, seulement 3,5 jours ! Ce qui n’a rien à voir avec notre petite Mercure (la planète la plus proche du Soleil dans notre système solaire) dont la révolution dure en moyenne 88 jours.

La exoplanète géante perd beaucoup de masse en affrontant les vents violents de son étoile cependant, elle en possède suffisamment pour prolonger son existence plusieurs milliards d’années.

Télécharger l’image en haute-résolution (3 000 x 2 400 px, 3,8 Mb).

Crédit photo : NASA, ESA, and G. Bacon (STScI).

[amazon-product align= »center » region= »fr » tracking_id= »lecosm-21″]2843623928[/amazon-product]
More from X. Demeersman

En vidéo : quand la Lune passe devant la Terre

Le satellite DSCOVR, situé sur le premier point de Lagrange, à 1,6...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *