Collision violente dans le groupe local de galaxies il y a 6 milliards d’années

Des chercheurs de l'Observatoire de Paris ont voulu reconstituer une partie de l'histoire du groupe local de galaxies dominé par la galaxie d'Andromède et la notre, la Voie Lactée. Les simulations mettent en évidence la collision entre deux galaxies il y a 5,5 milliards d'années, aboutissant à la formation de la galaxie d'Andromède. L'élaboration de ces modèles a demandée la puissance de calcul de super-ordinateurs pendant plusieurs jours.
M31 et M32
La galaxie d'Andromède (M31) et un de ses compagnons, M 32 (cliquez pour agrandir)

Des chercheurs de l’Observatoire de Paris ont voulu reconstituer une partie de l’histoire du groupe local de galaxies dominé par la galaxie d’Andromède et la notre, la Voie Lactée. Les simulations mettent en évidence la collision entre deux galaxies il y a 5,5 milliards d’années, aboutissant à la formation de la galaxie d’Andromède. L’élaboration de ces modèles a demandée la puissance de calcul de super-ordinateurs pendant plusieurs jours.

Les simulations ont ainsi mis en scène entre 300 000 et 8 millions de particules figurant étoiles, gaz, poussières et matière noire présents au sein des deux galaxies protagonistes. L’une était un peu plus massive que la Voie Lactée, notre propre galaxie et la seconde, d’une masse trois fois inférieure. Pas moins de 20 jours de calculs furent nécessaires aux ordinateurs de l’Observatoire de Paris et de l’Académie des sciences de Chine (NAOC) pour élaborer des simulations convaincantes.

D’après les modèles, il apparait que notre grande voisine, la célèbre galaxie d’Andromède (Messier 31) aurait émergée il y a environ 5,5 milliards d’années après la collision violente entre les deux galaxies des modèles évoquées ci-dessus ! Dans la « bataille », de la matière fut dispersée, entrainant de surcroît la formation des deux galaxies naines dans notre voisinage, qui se précipitent sur la notre à la vitesse impressionnante de 350 kilomètres par seconde, soit environ 1 million de kilomètres par heure ! Visibles dans le ciel de l’hémisphère sud, nous les désignons sous les noms de Grand et Petit Nuage de Magellan (Large Magellanic Cloud et Small Magellanic Cloud). Deux « rejetons » issus de cette rencontre qui a débuté il y a environ 9 milliards d’années.

Les modèles éclairent les astrophysiciens sur les origines et l’évolution du « groupe local ». Celui-ci compte une quarantaine de galaxies dominées par la galaxie d’Andromède et la Voie Lactée. Ces recherches intéressent également les cosmologistes qui enquêtent sur le développement et les croisements des galaxies naines.

Pour plus d’informations et de détails, lire le communiqué de presse de l’Observatoire de Paris.

En vidéo, simulation de la rencontre brutale entre deux galaxies de masses différentes qui a débutée il y a 9 milliards d’années. Ce scénario prévoit l’émergence et la formation de la galaxie d’Andromède.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=jsA2FIvtcew&feature=player_embedded[/youtube]

Crédit photo : CFHT et GEPI, Observatoire de Paris/NAOC.

Tags from the story
, , , , ,
More from X. Demeersman

Découverte d’une exoplanète géante « tempérée » par le satellite CoRoT

Une équipe de 60 chercheurs de l’ESO et du CNES vient d’annoncer...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *