Collection de galaxies spirales déshabillées de leurs poussières

Quelques-unes des plus célèbres galaxies spirales que compte l'"Univers local" ont été photographiées dans l'infrarouge par la toute nouvelle caméra à très haute-résolution et grand champ HAWK-I installée VLT.
Galaxies spirales
Galaxies spirales photographiées dans l'infrarouge avec la camèra HAWK-I. (cliquez pour agrandir)

Quelques-unes des plus célèbres galaxies spirales que compte l’« Univers local » ont été photographiées dans l’infrarouge par la toute nouvelle caméra à très haute-résolution et grand champ HAWK-I installée au Very Large Telescope (VLT) du Mont Paranal au Chili.

la nouvelle caméra High-Acuity Wide-field K-band Imager (HAWK-I) permet aux astrophysiciens utilisant les télescopes géants du VLT, d’observer l’Univers et en particulier, des galaxies, dans le rayonnement infrarouge faible. La haute technologie et la très grande précision de l’instrument développé par l’ESO offre ainsi des vues inédites sur des galaxies spirales distantes de quelques dizaines de millions d’années-lumière. Les poussières qui, dans le visible, masquent des pans entier des galaxies, ont comme été gommées. Les yeux géants du VLT ont ainsi pu mettre à nu quelques-unes des galaxies spirales les plus célèbres, certaines montrant des similitudes avec la Voie Lactée.

La première d’entre elles présentée sur l’image composite ci-dessus, est NGC 5247 (cliquez pour télécharger l’image). Située à environ 70 millions d’années-lumière de nous, elle arbore deux grands bras spiraux et de plus petits qui semblent incomplets ou brisés.

La seconde n’est autre que la grande et célèbre Messier 100 (également NGC 4321), l’une des plus belles galaxies spirales connues. On peut admirer deux superbes bras spiraux enroulés autour du bulbe central. M 100 est à 55 millions d’années-lumière de notre galaxie et appartient au grand amas de galaxies de la Vierge.

La troisième galaxie est à 65 millions d’années-lumière de nous. NGC 1300 est une remarquable galaxie spirale barrée, une variété présentant une barre bien droite, composée de milliards d’étoiles bien sûr, dont le prolongement se tord et s’arrondit. Elle est assurément l’une des représentatives de cette catégorie.

C’est à 75 millions d’années-lumière de la Voie Lactée que se trouve la galaxie spirale NGC 4030. Très dense, elle fut l’hôte récente d’une supernova repérée par l’astronaute Takao Doi en 2007. La luminosité de celle-ci rivalisait avec celle de la galaxie toute entière !

La cinquième galaxie observée est NGC 2997, relativement proche de nous, à 30 millions d’années-lumière. C’est l’une des plus lumineuses de l’amas de la Machine Pneumatique, lequel appartient au superamas où figure également la Voie Lactée et l’ensemble de ses voisines.

La sixième galaxie espionnée avec la caméra HAWK-I fait partie d’une classe intermédiaire. Située à 65 millions d’années-lumière, NGC 1232 est entre spirale barrée et spirale non-barrée

L’impressionnante diversités des galaxies spirales, collectée et collectionnée par les astronomes pour tenter de comprendre et reconstituer la complexité de leurs structures.

Télécharger l’image en très haute-résolution (4,6 Mb).

Via European Southern Observatory (ESO).

Crédit photo : ESO/P. Grosbøl.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

D’où vient l’eau terrestre ?

Dans le débat scientifique sur les origines de l’eau sur Terre, une...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *