Un bolide dans le ciel du nord-est des Etats-Unis

Un bolide très lumineux a fendu le ciel du nord-est des États-Unis, ce mardi 17 mai. Pour l’AMS (American Meteor Society), le météoroïde était double avant de pénétrer l’atmosphère terrestre. Selon leurs premières estimations, il était aussi gros qu’une voiture.

Des objets venus de l’espace, il en tombe tous les jours sur notre douce Planète bleue. En moyenne 100 tonnes par jour. Une très grande majorité, les plus répandus dans le milieu interplanétaire, sont minuscules (quelques microns ou millimètres). Les plus gros, plus rares, sont bien sûr plus visibles lors de leur chute dans l’atmosphère terrestre. Et plus la densité de population est importante, plus les témoignages sont nombreux.

Il était 00 h 50 (04 h 50 TU, soit 06 h 50 en France métropolitaine) ce mardi 17 mai 2016 lorsqu’un bolide très brillant a traversé le ciel de plusieurs états du nord-est des États-Unis et du sud-est du Canada.

Le météoroïde était double avant d'entrer dans l'atmosphère terrestre
Le météoroïde était double avant d’entrer dans l’atmosphère terrestre

Un météoroïde double

L’American Meteor Society (AMS) a recueilli des centaines de témoignages (690 rapports) provenant principalement de l’état du Maine, mais aussi du New Hampshire, du Massachusetts, du Rhode Island, du Connecticut, de celui de New York, de l’Ontario et du Québec. Comme on peut le voir sur certaines prises de vue issues de caméras de surveillance de différentes villes, de la police ou de personnes qui l’ont directement filmé, le météoroïde (ou petit astéroïde) était vraisemblablement double avant même son entrée dans notre atmosphère (voir photos ici). Il a pu se fragmenter dans la banlieue terrestre. Sa trajectoire dans le ciel était du sud-ouest vers le nord-est. Plusieurs témoins disent avoir entendu et ressenti une détonation quelques minutes après les flashs lumineux créés par la fragmentation de ces deux corps chauffés.

Pour l’instant, aucun débris ou météorite n’a été retrouvé. Le Maine Mineral & Gem Museum offre une récompense de 20.000 dollars à quiconque rapportera un morceau d’au moins un kilogramme.

Pour Mike Hankey, un directeur des opérations à l’AMS, « il est impossible de le dire avec certitude sans de meilleurs instruments ou plus de données ou d’analyses, mais [le météoroïde] pourrait être, je dirai, au moins de la taille d’une voiture ou d’une fourgonnette. Peut-être encore plus grand ». Certes, ce n’est peut-être pas aussi gros que celui de l’exceptionnel événement de Tcheliabinsk (estimé à environ 19 mètres), qui s’était produit le 15 février 2013 au-dessus de la cité russe, mais ils sont plusieurs dizaines de cette taille à pénétrer chaque année l’atmosphère de la Terre.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016 Xavier Demeersman
Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

Hubble confirme l’existence d’un océan dans Ganymède

A son tour, Ganymède, plus grand satellite naturel du Système solaire, livre...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *