La luminosité de Bételgeuse continue de baisser

Bételgeuse, qui illumine l’épaule gauche d’Orion, est une des étoiles les plus brillantes du ciel d’hiver. Depuis octobre, la luminosité de la supergéante rouge n’a de cesse de baisser. Pourquoi ? Va-t-elle bientôt exploser en supernova ?

C’est un des joyaux du ciel d’hiver. Bételgeuse, qui en cette période de l’année scintille de son éclat rouge presque toute la nuit, peut briller autant que la bleue Rigel, qui figure le pied d’Orion sous les trois étoiles de sa ceinture.

Bételgeuse est un brasier sur l’épaule gauche du Grand Chasseur, plus exactement une supergéante rouge, distante de quelque 600 années-lumière, dont l’éclat peut atteindre la magnitude 0.2. Mais ce n’est pas toujours le cas : l’étoile a une luminosité variable, laquelle peut descendre jusqu’à une magnitude 1.3, comme cela a été observé plusieurs fois ces dernières décennies. Octobre 2019 : il semble que c’est reparti pour un tour, son éclat baisse en continu. Mais fin décembre, fait remarquable, sa luminosité continue encore de baisser, rapportent les astronomes amateurs et professionnels qui suivent de très près son évolution, et affiche le 21 décembre une magnitude exceptionnelle de 1.4, qui la rapproche de Bellatrix, l’autre épaule d’Orion.

Qu’arrive-t-il à l’étoile Bételgeuse ?

Ce serait du jamais vu ! En tout cas, depuis au moins une cinquantaine d’années, souligne Bob King, membre de la American Association of Variable Star Observers (AAVSO), qui la scrute chaque soir et qui s’est renseigné sur son éclat passé. Alors, qu’arrive-t-il à Bételgeuse, cette lueur vive dans le ciel terrestre si familière depuis des millénaires ? Est-ce là les signes avant-coureurs de son explosion en supernova ? Va-t-elle vaciller ? Quel événement ce serait ! Et inutile de dire que les astrophysiciens se régaleraient d’étudier un spectacle si rare et puissant. (Une supernova illumine la Galaxie une fois par siècle en moyenne.) Mais il faut raison garder, et encore patienter avant d’affirmer que la supergéante rouge va voler en éclats.

Étoile massive — comme d’autres dans son voisinage —, Bételgeuse a une espérance de vie bien en deçà de celle d’une petite étoile comme le Soleil. Née il y a environ huit millions d’années, elle a déjà brulé l’essentiel de ses réserves de carburant et se précipite, comme on l’a évoqué, vers un effondrement violent de ses couches externes sur son cœur. L’explosion en supernova s’annonce donc pour bientôt, peut-être pour aujourd’hui, ou peut-être surviendra-t-elle dans 100 ou 10.000 ans… Pour l’instant, la géante très instable gonfle et se dégonfle, au rythme d’un cycle régulier, passant d’un diamètre équivalent à l’orbite de Mars à celui de Jupiter ! Ses respirations en font une étoile variable à l’humeur lumineuse changeante.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Le télescope spatial Kepler observe l’atmosphère d’une « Jupiter chaude » avec grande précision

En l’espace de 10 jours d’observation, le tout nouveau télescope spatial Kepler...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.