En images : la belle comète bleue C/2016 R2 Panstarrs

La comète C/2016 R2 filant près des Pléiades -- Crédit : Tom Masterson (Transient Astronomer)
Avec sa longue chevelure bleue et une activité croissante, la comète C/2016 R2 séduit beaucoup les astronomes amateurs et les astrophotographes du monde entier. Une comète pleine de surprise et très photogénique.
La comète C/2016 R2 Panstarrs et son impressionnante queue en spirale. Photo prise par Damian Peach, le 20 janvier 2018 — Crédit : Damian Peach

Une très belle comète se promène en ce moment dans le Système solaire interne. Nommée C/2016 R2 Panstarrs — on peut aussi l’appeler R2 pour faire court —, elle a été découverte par le télescope Panstarrs (Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System) à Haleakalā, Hawaï, le 7 septembre 2016.

L’astre glacé vient de si loin, dans les confins de notre système planétaire, qu’il lui faut plus de 10.000 ans pour faire le chemin jusqu’à notre étoile. Selon la NASA, sa période orbitale est de 20.228 ans. Il faudra donc patienter autant d’années pour la voir à nouveau… enfin, si elle survit à cette incursion dans le quartier le plus chaud du Système solaire.

La comète C/2016 R2 dans toute en majesté, le 10 janvier 2018 — Crédit : Gerald Rhemann via Spaceweather

Une comète aux cheveux bleus très photogénique

La comète atteindra le point de son orbite le plus proche du Soleil (périhélie), le 9 mai prochain. Son activité va donc continuer de croître et étoffer sa superbe chevelure bleue. Mais en même temps, R2 s’éloigne de plus en plus de la Terre près de laquelle elle est passée le 23 décembre 2017 (assez loin, à 307 millions de kilomètres). Actuellement de magnitude 13, la comète n’est pas visible dans des jumelles et encore moins à l’œil nu. Des lunettes ou des télescopes plus puissants sont donc nécessaires pour l’observer.

Gerald Rhemann et Michael Jäger sont deux astrophotographes chevronnés chasseurs de comètes qui officient sous le ciel d’Autriche. Voici un de leur portrait de la comète C/2016 R2. Ils l’ont surnommé jellyfish (méduse). La comète danse, les cheveux au vent solaire. Photo prise le 19 janvier 2018. Autre animation à voir aussi ici — Crédit : Gerald Rhemann, Michael Jäger via Spaceweather

C/2016 R2 est très photogénique et plusieurs astrophotographes de grands talents qui la suivent de près depuis des semaines nous en offrent des images d’une beauté stupéfiante.

C’est une comète panachée et très bleue filant devant les étoiles que l’on découvre. Sa couleur, chez elle très marquée, trahie la présence abondante de monoxyde de carbone (CO) dans ses glaces. Et, plus elle s’approche du Soleil, plus elle est éclatante et libère de ce gaz dans de grandes effusions qui se prolongent sur des centaines de milliers de kilomètres. Des embardées et des poussées de fièvre qui rendent l’objet céleste encore plus beau et fascinant. À cela s’ajoutent les effets de la rotation de l’astre qui tord ce flux de gaz ionisé. Un spectacle magnifique que l’on aimerait bien pouvoir admirer directement.

En ce début de mois de février C/2016 R2 se balade dans le Taureau, juste entre les Hyades, qui forment sa tête, et les Pléiades. Progressivement, R2 se dirige vers le Cocher et la brillante Capella (pour le 1er mai), puis traversera ensuite les constellations du Lynx et de la Grande Ourse.

Super photo de la comète C/2016 R2 se promenant près des Pléiades. Photo prise le 4 février 2018 — Crédit : José J. Chambó
Animation de la magnifique comète C/2016 R2. Images prises le 4 février 2018 — Crédit : Michael Jaeger

 

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

Une supernova qui a explosé il y a 2,6 millions d’années a laissé son empreinte sur Terre

Les preuves qu’une supernova a explosé dans notre voisinage il y a...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *