Aux origines du grand « courant de Magellan »

Tracing the origin of the Magellanic Stream

Quelle sont les origines et causes du “courant de Magellan” qui entoure en partie notre galaxie ?

Depuis sa découverte il y a une quarantaine d’années, le vaste ruban de gaz appelé courant de Magellan (Magellanic Stream) qui s’étire autour de notre galaxie intrigue les astronomes quant à ses origines. De récentes observations menées avec le télescope spatial Hubble associées à l’un des télescopes géants du Mont Paranal (VLT ou Very Large Telescope) suggèrent que le Petit Nuage de Magellan soit en grande partie responsable. Toutefois il n’est apparemment pas seul, son homologue et proche voisin le Grand Nuage de Magellan, autre galaxie naine en approche de la Voie Lactée, aurait aussi contribué plus récemment à alimenter ce flux.

Pour remonter jusqu’à la source, les astrophysiciens ont disséqués avec le spectrographe COS (Cosmic Origins Spectrograph) de Hubble six régions distinctes afin d’évaluer les abondances d’éléments lourds (métallicité) et leurs constances. Pour ce faire, le rayonnement ultraviolet émis par des quasars situés au sein de lointaines galaxies (à l’arrière-plan) les a beaucoup aidé dans cette entreprise.
Et qu’ont-ils constaté ? Le vaste courant laisse apparaitre des carences en oxygène et souffre à des niveaux comparables à ce que connut la galaxie naine il y a 2 milliards d’années. Toutefois, les chercheurs furent davantage étonné de mesurer un taux beaucoup plus élevé de souffre en amont, à proximité des deux sources. “Cette région intérieure est très similaire en composition avec le Grand Nuage de Magellan” commente Andrew Fox, co-auteur de l’étude publiée et chercheur à la STScI (Space Telescope Science Institute), “ce qui suggère qu’elle a été arrachée à la galaxie plus récemment”.

Portrait du Petit Nuage de Magellan distant de prés de 200 000 années-lumière du système solaire (cliquez pour agrandir)

Les scientifiques imaginent que c’est le rapprochement des deux galaxies naines avec la Voie Lactée qui fait pression et pousse une partie de leur ressources au dehors …

“Nous savons maintenant que nos célèbres voisins, les Nuages de Magellan ont créés ce ruban de gaz lequel pourrait éventuellement tomber sur notre galaxie et provoquer ainsi de nouvelles formations d’étoiles” raconte le professeur Fox ajoutant qu’il s’agit là d’« une étape importante dans la compréhension de comment les galaxies se procurent du gaz et forment de nouvelles étoiles ».

Afficher et/ou télécharger l’image en haute résolution (1,1 Mb).

Crédit photo : ESA/Hubble/Digitized Sky Survey 2 et David De Martin.

Tags from the story
, , , , , ,
More from X. Demeersman

Une super-Terre potentiellement habitable à seulement 16 années-lumière de nous

A 16 années-lumière de la Terre, une équipe d’astronomes a découvert une...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *