Au mois de mai, grande série de rassemblements planétaires visibles à l’aube

Rassemblement planètaire photographié le 1er mai 2011
Rassemblement planètaire photographié le 1er mai 2011. Jupiter, Mars, Vénus et Mercure accompagnent un beau croissant lunaire (cliquez pour agrandir)

Tous les matins du monde illuminés par les rassemblements de Mars, Vénus, Mercure et Jupiter tous les jours, avant le lever du jour au mois de mai 2011.

Comme évoqué dans l’éphéméride de ce mois de mai 2011, pas moins de quatre planètes ont régulièrement rendez-vous chaque matin … Cela se passe au-dessus de l’horizon est, nord-est, une vingtaine de minutes avant le lever de l’astre du jour. Outre Mercure et Vénus, fréquemment vues ensemble à l’aube depuis plusieurs mois, on retrouve Jupiter et Mars. Ces dernières étaient de l’autre côté du Soleil pendant plusieurs semaines, les rendant inobservables durant toute cette période.

Rassemblement planètaire du 1er mai
Rassemblement planètaire du 1er mai, photographié à l'aube par Liz Gleeson

De nombreux photographes du monde entier profitent donc de l’occasion pour saisir la beauté de ces rassemblements planétaires, lesquels se modifient chaque jour (les planètes sont en constant mouvement, en orbite autour du Soleil).

Un des points d’orgue de ces multiples conjonctions sera à guetter à l’aube, le 11 mai prochain : Vénus et Jupiter seront au plus prés (visuellement), flirtant ainsi dans les lueurs de l’aube. La déesse de l’Amour qui rencontre le Dieu de tous les dieux, dieu du ciel et de la foudre (…), voilà qui émerveillera ceux qui les surprennent dans leur alcôve d’or et de rose et qui fera rougir de jalousie Hera/Junon !
La conjonction n’est appréciable que depuis la Terre (géocentrique). Les deux planètes les plus brillantes du système solaire seront donc visibles l’une à côté de l’autre, ce qui promet une vision unique, onirique spectaculaire, pour ne pas dire éblouissante ! Certains avertissent qu’il ne faudra pas les confondre avec une supernova dont la luminosité des deux planètes rassemblées imitera celle de l’explosion d’une étoile … !

Mercure et Vénus appartiennent au système solaire interne et sont toutes les deux planètes les plus proches du Soleil (respectivement une moyenne de 58 millions de km pour Mercure et 108 millions de km pour Vénus). A 149 millions de km du Soleil, se promène la Terre, suivie de Mars à plus de 220 millions de km.
Quant à l’énorme Jupiter, elle se situe beaucoup plus loin : à environ 800 millions de km de notre étoile.
Toutes ces conjonctions géocentriques ne sont autre que des rapprochements visuels qui s’admirent depuis le sol terrestre. Rappelons qu’en aucun cas, les planètes ne risquent d’entrer en collision !

Via Spaceweather.com.

Crédit photo : Stephen Mudge et Liz Gleeson.


Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

En vidéo : les dernières heures de la comète ISON

Pré et post-périhélie de la comète ISON enregistrés par les satellites d’observation...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *