L’astéroïde 2004 BL86, qui a frôlé la Terre le 26 janvier, a une lune

2004 BL86 et M44
Passage de l’astéroïde 2004 BL86 photographié le 26 janvier 2015 lors de sa visite à 1?2 millions de km de la Terre — A l’arrière-plan, amas ouvert de Crêche ou Ruche (M44) dans la constellation du Cancer — photo de Carlo Dellarole et Andrea Demarchi

Surprise, l’astéroïde 2004 BL86 qui a croisé notre orbite le 26 janvier à quelque 1,2 million de km de la Terre est double.

Le géocroiseur 2004 BL86 (désigné aussi 357439, car, en 2004, il était le 357 439e astéroïde découvert) a beaucoup fait parler de lui, ce lundi 26 janvier. D’une taille estimée supérieure à 500 m, il est en effet sagement passé à 16 h 19 TU, soit 17 h 19 en France métropolitaine, à 1,2 million de km de la Terre (soit 3,1 fois la distance moyenne Terre-Lune), sans pour autant nous menacer. C’est la première fois, au cours de l’ère moderne, qu’un corps de cette dimension passe aussi près. Dans son cas, cela ne se reproduira pas avant deux siècles environ, assurent les chercheurs de la Nasa qui, à la faveur de cette proximité, en ont profité pour affiner leurs calculs de sa trajectoire. Toutefois, notre prochain rendez-vous avec un astéroïde de cette classe est prévu pour le 7 août 2027. Ce jour-là, 1999 AN10 (137108), dont la taille est comprise entre 800 et 1.800 m, passera à 388.960 km de notre planète. En avril 2029, ce sera le tour d’Apophis (99942) de passer à seulement 30 000 km environ au-dessus de nos têtes, sans danger.

astrophoto de 2004 BL86
Passage de l’astéroïde 2004 BL86 imagé à Chelmsford, en Angleterre par l’astrophotographe Nick James

À l’occasion de cette visite rapide de 2004 BL86, de nombreux astronomes amateurs et autres curieux équipés de jumelles, lunette ou télescope ont tenté l’expérience de l’observer (et de le filmer), pareil un petit point lumineux se déplaçant devant le fond du ciel étoilé. Bien entendu, les professionnels n’ont pas manqué l’événement et l’ont salué en cueillant au passage un maximum de données physiques à son sujet. La vingtaine d’images radar obtenues avec la grande antenne Deep Space Network de Goldstone (70 m de diamètre), en Californie, ont, à cet égard, montré qu’il s’agit d’un astéroïde binaire, à l’instar d’environ 16 % des géocroiseurs connus. Le corps principal mesure approximativement 325 m et le secondaire, son satellite, environ 70 m. Les chercheurs continuent de traiter les résultats sur leurs rotations, caractéristiques de surface, albédo, densité, etc.

La NASA ne cache pas son grand intérêt pour les astéroïdes. D’une part, sur le plan astrophysique, car ils sont des témoins des origines de notre Système solaire et auraient pu, par ailleurs, abreuver la Terre primitive en eau voire l’ensemencer de molécules prébiotiques, et aussi, d’autre part, parce qu’ils pourraient servir, dès 2020, de base d’entrainement pour les futures missions habitées vers Mars. OSIRIS-Rex, dont le lancement est prévu en 2016, s’intéressera quant à elle de très près à l’astéroïde potentiellement dangereux de 500 m de long, Bennu (101955). La sonde spatiale devrait nous rapporter en 2023 des échantillons rocheux prélevés à sa surface.

trajectoire de 2004 BL86
Trajectoire de l’astéroïde 2004 BL86 qui passait, le 26 janvier 2015, à 1,2 million de km de la Terre

Crédit photo et vidéo : NASA/JPL-Caltech.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2015 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Vidéo du jet de matière provenant du trou noir de la galaxie 3C321

[youtube width= »350″ height= »292″]http://fr.youtube.com/watch?v=RodQeL-4zdA[/youtube]
Read More

3 Comments

  • Bonsoir , c’est évident que plus le temps passe et plus on se rapproche d’une collision avec un astéroide ,sans connaitre la date évidemment mais assurément un jour cela arrivera ,sans être un scientifique ni un mathématicien ,il existe une telle quantité de roches de divers tailles dans l’espace et compte tenu des interactions gravitationnelles intergalactique et des collisions permanentes dans cet univers ,pour moi cela est évident sans que cela perturbe ma courte vie sur cette petite planète insignifiante!

  • CALCUL DE L’ENERGIE Q LIBEREE PAR L’ HYPOTHETIQUE IMPACT DU GEOCROISEUR 1999 AN10 SUR TERRE
    Le Géocroiseur 1999 AN10, désigné par la NASA comme un gros superbolide est un météore ou bolide qui a été observé dans l’espace en 1999 pour la première fois. D’une longueur d’environ 80 mètres et d’une masse estimée à 2.900.000.000.000 kilogrammes, le Géocroiseur frôlera la Terre en 2027 à la vitesse de 0,78 m/s (Vitesse Relative très faible pour une Masse énorme). Calculons l’Energie Cinétique du Géocroiseur lors de son passage au plus près de la Terre :
    Ec = Ma X Vr²/2
    Ma = 2,9 E 12 kg
    Vr = 0,78 m/s
    Donc Ec = 2,9 E12 X 0,78^2/2 = 8,82 E11 Joules
    Conversion des Joules en Mégatonnes de TNT :
    1 J = 2.3900573613767⋅10-16 Mt
    EC = 2.11 10^(-4) Mégatonnes de TNT. En cas d’hypothétique collision avec la Terre, l’Energie libérée par l’explosion du Géocroiseur serait très infime (EC = 0,211 KiloTonnes de TNT). C’est le résultat que je j’attendais au vu de la très faible VITESSE RELATIVE. La collision serait sans danger pour le Survie de la Terre. Seules quelques maisons seraient détruites.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

  • L’ASTEROIDE 1999 AN10 VA FROLER LA TERRE LE 07 AOUT 2027
    Un Géocroiseur de moyenne taille va passer à proximité de la Terre à une distance de 388960 km soit 1 fois la distance qui sépare la Terre de la Lune le 07 août 2027, soit dans 10 années. Faute de renseignement, je ne suis pas en mesure de vous donner la masse M de l’Astéroïde et la vitesse relative Vr du Géocroiseur. Si ce géocroiseur percutait la Terre, quelles en seraient les conséquences ? L’Energie cinétique du Géocroiseur = 1/2MVr² serait elle convertie en une explosion sur Terre de plusieurs MégaTonnes de TNT ? Je vais faire des recherches sur la Toile pour connaître la masse M et la vitesse relative Vr du Géocroiseur. Nous pouvons dormir sur nos 2 oreilles, car cet Astéroïde refrôlera la Terre dans plus de 400 ans. La NASA suit le Géocroiseur dans sa trajectoire et doit connaître les 4 paramètres fondamentaux qui nous intéressent au plus haut point :
    – Sa Masse M,
    – Sa Vitesse Relative Vr,
    – Sa Trajectoire,
    – Sa composition physico-chimique.
    Nous avons vu antérieurement que le Géocroiseur APOPHIS provoquerait en cas de collision avec la Terre une explosion de 150 MégaTonnes de TNT. Soit une explosion dans un rayon 300 km, les vitres seraient brisées dans un rayon de 1000 km. Suite dans une prochaine rubrique L’ASTEROIDE 1999 AN10 VA FROLER LA TERRE LE 07 AOUT 2027. Suite dans un pavé de texte où j’indiquerai la Masse M et la Vitesse Vr et où je ferai le calcul de la puissance de l’hypothétique impact avec notre planète.

    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & e Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *