APEX observe les feux stellaires enfouis dans les nuages de poussières de la nébuleuse d’Orion

NGC 1999 photo APEX

Certaines régions ténébreuses au sud de la nébuleuse d’Orion révélées par APEX.

Distant d’environ 1 400 années-lumière, la grande nébuleuse d’Orion est l’un des nuages moléculaires les plus proches de nous et donc une cible privilégiée des astronomes amateurs autant que professionnels. Etendu sur presque toute la superficie de la constellation éponyme (Chasseur Orion), nous n’en distinguons cependant qu’une partie dans le rayonnement visible. Messier 42 est en effet le morceau d’étoffe le plus lumineux et, par conséquent, le plus célèbre.

A quelques encablures de là, au sud de la région la plus dense et la plus chaude, le nuage de gaz et de poussières se prolonge. Territoires lugubres et plus dilué d’où saille, ça et là, quelques aiguilles de matière, étoiles larvaires “cuites” à l’étouffée dans des chaudrons de poussières … Etudiée par une équipe d’astrophysiciens dans les longueurs d’onde submillimétrique grâce à la grande antenne APEX (Atacama Pathfinder EXperiment) installée sur le plateau de Chajnantor au Chili, les observations montre le magnifique paysage cosmique sous un autre jour.

Comme on peut le découvrir sur l’image composite présentée ci-dessus, toutes les zones qui apparaissent (d’ordinaire) sombres — comme vidées de leur substance, creusées — sur les clichés capturés dans le visible, luisent tout à coup d’un éclat flamboyant. Les données collectées par APEX révèlent ces foyers en train de s’allumer qui sont en réalité d’innombrables concentrations de matière (poussières et gaz) contractant des étoiles …
Une anomalie est cependant apparue auprès de l’étoile V380 Orionis dans la région de NGC 1999. Sur le portrait de cette nébuleuse par réflexion réalisé avec le télescope spatial Hubble à la fin des années 1990, on distingue sans ambiguïté le nuage obscur qui évoque un trou de serrure. D’ailleurs, plutôt que d’abriter des embryons d’étoiles, il s’agit d’un véritable trou ou “chas d’aiguille” dans la nébuleuse ! Point d’étoiles cachées dans cet espace relativement vide.

NGC 1999 Hubble

Afficher et/ou télécharger l’image en haute-résolution (2,4 Mb).

Crédit photo et vidéo : ESO/APEX (MPIfR/ESO/OSO)/T. Stanke et al./Digitized Sky Survey 2.

Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

Possible formation d’une nouvelle lune autour de Saturne

« Nous n’avions jamais vu cela auparavant » a déclaré Carl Murray qui, avec...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *